XALIMANEWS : Suite au décès de leur camarade Mouhamed Fallou Sène, les Etudiants de l’UGB réclament toute la justice et demandent la démission du recteur, du Dg du Crous, de leur ministre de tutelle et de son collègue de l’Economie. Ils ne veulent pas en rester là. Ce qu’ils exigent, c’est que les responsabilités soient situées. Qui a tué ? Pourquoi ? C’est à ces questions, entre autres, que les pensionnaires de Sanar veulent avoir des réponses.
« Nous réclamons justice », lâche le président de séance de la Coordination des étudiants de Saint-Louis, Alexandre Sambou. Pour eux, le préalable de cette justice, c’est la démission de l’autorité universitaire, de sa tutelle, mais aussi du ministre en charge de l’Economie et des finances. « Nous demandons la démission du Recteur, Baydalla Kane, la démission du directeur du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis(Crous), Ibrahima Diao, la démission du ministre de l’intérieur qui a osé qualifier d’incident. Nous exigeons également la démission du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Mary Teuw Niane et le départ du ministre de l’Economie et des finances, Amadou Bâ. Ces deux acteurs impliqués dans le processus de paiement de bourses ont prouvé leur incapacité.
C’est un pouvoir qui est plus enclin à réprimer les étudiants, les citoyens, qu’à les satisfaire », a déclaré Alexandre Sambou. Condamnant ces échauffourées, les étudiants déplorent la réquisition faite par le recteur Baydallaye Kane qui a entraîné la présence des forces de l’ordre dans l’enceinte du campus social.
« Nous ne pouvons pas concevoir qu’au moment où nous peinons à percevoir, où nous n’avons aucun sou pour nous restaure, que le recteur se permette de porter atteinte à notre arme syndicale, en demandant aux gendarmes de venir assiéger notre campus », déclare Sambou. A lui d’ajouter que « Ce sont des actes lâches qui ont été perpétrés contre les étudiants de l’Ugb. Parmi ces actes lâches, il y a la note du recteur que je qualifie d’irresponsable, de déplorable et d’indécente », a dénoncé le président de séance de la coordination des étudiants de Saint-Louis.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here