Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Mardi 22 janvier, 2013

« Un bourde détonnant à Tivaouane »: désaccord parfait entre Macky Sall et Junior

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

Le journal explique que le chef de l’Etat sénégalais répondait à l’appel de Serigne Abdoul Aziz Sy Junior, le porte-parole du Khalife général des Tidjanes, « qui l’invitait à se mettre au-dessus de la mêlée pour se garder, en tant que dirigeant, de tomber dans le piège de ses détracteurs ».

« Le désaccord parfait », affiche à ce sujet Walfadjri. « Ce n’est pas demain la veille que le président de la République va mettre en veilleuse la machine judiciaire dans la traque des biens mal acquis. Malgré la demande d’indulgence du porte-parole de la famille Sy, Macky Sall affirme qu’il ne reculera pas dans sa dynamique de faire revenir l’argent +volé+ du Sénégal », indique ce quotidien.

« Un bourde détonnant à Tivaouane », souligne à son tour Le Quotidien, faisant l’économie des échanges entre le chef de l’Etat sénégalais et le porte-parole de la famille Sy de Tivaouane, qui lui demandait la clémence. Macky Sall de répondre, selon ce journal : « Je ne me mettrai pas en travers de la Justice ».

D’où ce commentaire quelque peu enthousiaste du journal Le Quotidien. La République, écrit-il, « est en train véritablement de reprendre ses droits au Sénégal, depuis le départ de Abdoulaye Wade. Maintenant, nos dirigeants politiques montrent qu’ils peuvent tenir des échanges très civils avec les religieux, sans donner l’impression de se plier à des injonctions ».

Pour L’Office, il s’agit d’un « niet catégorique de Macky (Sall) à Al Amine ». Le journal cite des propos du chef de l’Etat sénégalais, invitant à « faire la différence entre (le délit d’offense au chef de l’Etat) et les torts faits aux lois de la République ».

Des mêmes déclarations du chef de l’Etat sénégalais assurant pouvoir pardonner à ses détracteurs, sans pour cela s’immiscer dans le travail de la Justice, Le Populaire tire la conclusion, selon laquelle, « Macky (Sall) tend une perche aux Libéraux ». En résumé, note ce quotidien, le chef de l’Etat sénégalais « promet d’être tolérant avec les Libéraux, mais réaffirme sa volonté de poursuivre les enquêtes » sur les biens mal acquis.

Macky Sall « est revenu à de meilleurs sentiments », analyse La Tribune dans son commentaire du jour. Désormais, écrit ce quotidien, « il prône la magnanimité et le pardon. En s’engageant à Tivaouane à ne plus répondre aux +provocations et aux insanités+, le chef de l’Etat veut donner des gages aux autorités religieuses qui ne cessent d’appeler à la clémence ».

« Je pardonnerai toute faute dirigée contre ma personne, mais en ce qui concerne l’Etat, la loi sera appliquée », a ajouté Macky Sall, cité par le quotidien l’As. Sur les biens mal acquis, le chef de l’Etat sénégalais a indiqué : « Si les gens acceptent de retourner l’argent, il n’y aura aucun problème ».

D’où cette mise au point du porte-parole du Khalife des Tidjanes à l’endroit des Libéraux, premiers opposants. « Le pouvoir est maintenant entre d’autres mains, vous devez apporter un autre comportement », leur a dit Serigne Abdoul Aziz Sy Junior, dans les colonnes du même journal.

Des déclarations qui donnent un plus grand relief à la sortie de l’Ordre des avocats sénégalais, qui « demande la clémence de Macky Sall » pour l’ancien ministre libéral, Me Amadou Sall, poursuivi pour offense au chef de l’Etat, rapporte Direct Info. « Le Barreau qui joue à l’apaisement (dans cette affaire) a rencontré le président de la République (…) pour réclamer sa clémence », informe le journal.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

2 Commentaires
Participer au forum
  1. Osem DIALLO dit :

    SEM Macky SALL prone la separation des pouvoirs,il n est pas pour une justice a la carte.

  2. Sadaga Diop dit :

    Je suis surpris que mon commentaire sur les sollicitations incompréhensibles de Sérigne Abdou Aziz ait été supprimé au bout de quelques heures. Le même traitement a été également réservé à celui que j’ai fait pour la défense de Latif Coulibaly attaqué injustement, selon moi par les « Yen a marristes » et le M23. Peut-être ai-je été trop dur contre ces énergumènes qui se prennent pour les censeurs de la bonne Gouvernance au Sénégal. Je suis désolé!

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Revue de la presse

« Un bourde détonnant à Tivaouane »: désaccord parfait entre Macky Sall et Junior