Le travail paye. L’abnégation dans l’humilité se révèle au grand jour même quand on en fait fi. Abdoulaye Diallo le dernier rempart des Lions a certes reçu la récompense symbolique d’homme du match au sortir d’une performance singulière face á la Tunisie. Mais la bonne surprise fut la prestation d’ensemble d’un anonyme sur le couloir droit de la défense sénégalaise: Lamine Gassama. On le savait talentueux á ses débuts avec les Gones en petite catégorie, avec les sélections de jeunes jusqu’en Equipe de France Espoirs, mais le potentiel entrevu avait tardé á se confirmer de façon consistante á ses débuts avec l’ équipe du Sénégal en 2011. Au grand dam d’un intransigeant public sénégalais (et la presse) qui en avait fait un parfait bouc émissaire durant l’ère Alain Giresse et ce, jusqu’á un passé récent. L’ancien Lorientais (aujourd’hui á Alanyaspor en Turquie) s’est bonifié au point de surprendre les plus sceptiques . Son match sérieux de Dimanche face aux Tunisiens mérite d’être souligné au moment ou beaucoup de ses co-équipiers du milieu étaient complètement á la traine, techniquement et tactiquement. Bon dans les duels, physiquement rigoureux et tranchant, intelligent dans l’utilisation du cuir optant pour un jeu court en appui dans la relance : essayant surtout de trouver des solutions dans la relation avec milieux et excentrés du côté droit au lieu de vendanger á la va comme je te pousse. Il fut omniprésent et précieux tout au long du match face aux Aigles du Carthage. Sans être ultra moderne ( un apport offensif en appoint serait trop demander peu-être ? ) il a sans doute été l’un des meilleurs Lions au satisfecit. De loin l’un de ses meilleurs matchs sous le maillot frappé du Lion. Chapeau et bonne continuation durant cette CAN et les prochaines joutes.

Sportivement,

SINDO

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here