Xalima news – La presse s’est fait l’écho de son refus de déférer à une Convocation de la Dic dans, nous dit-on, l’enquête sur l’affaire du fuel frelaté vendu à la Senelëndëm, alors qu’il était ministre de l’Energie.
Affaire éventrée par l’Inspection générale d’Etat (IGE). Hier, on a appris que Samuel Sarr est finalement convoqué devant la justice le 27 février. Et cette fois-ci, ce n’est pas la Dic qui le convoque, mais bien le juge du 3e Cabinet en charge de son dossier. Et s’il ne défère pas, c’est le mandat d’amener et un passage forcé par l’hôtel de Rebeuss qui l’attend, rapportent nos capteurs. Mais il semble qu’on n’en arrivera pas à là. Car ses conseillers affirment qu’il se présentera bien devant le juge.

Source: Le Populaire

8 Commentaires

  1. Quand je vois que même sarkozy ou chirac anciens présidents de la France répondent aux convocations des juges et que ici au sénégal des énerguménes se permettent de refuser de déférer aux convocations de la justice, je me dis qu’ils ont doublement raison.
    Ils ont raison car ils savent que l’état est faible et ils ne risquent rien du tout en défiant son autorité.
    Ils ont raison enfin car ils savent qu’au pire un marabout interviendra pour calmer les choses, mais bien entendu pour cela il faut avoir les moyens, pour les pauvres aucun marabout n’a le temps de faire quoique ce soit.
    Le comportement de ce type illustre la faiblesse et l’irresponsabilité de l’état du sénégal, mais qui serait surpris par cette bravade?

  2. Dys : ce professeur nous a habitués à penser avec ses pieds ! En effet, en France, pays de ses références, même le Président Hollande ne pourrait sauver son fils si celui-ci avait enfreint la loi! En France, il faut le rappeler au Professeur, Béthio, Barthélémy Diaz et beaucoup d’autres ne seraient aujourd’hui en liberté. La- bas, on ne rigole pas avec l’indépendance des Magistrat et le ministre de la justice ne se risquerait jamais à interférer dans des dossiers pendants devant la justice! En France aussi, le fils de Kara qui a tiré avec préméditation sur des quidam aurait été convoqué par la justice. Les Sénégalais aiment bien les comparaisons avec la FRANCE alors qu’ils n’y ont jamais mis les pieds et ne se fatiguent pas à étudier ce qui se passe là-bas.

  3. aujourd’hui on peut dire que la justice n’est pas independante au senegal ,parce que de 2000 a 2012 elle etait vraiment independante avec un president corrupteur de fonctionnaire international en flagrant delit,qui s’est lui meme defini comme 1 ex franc-maçon de detournement de proprietes ,de fonds ,d’impunite etc,il merite la prison a vie aupres de fils,toute la famille wade a kedougou pour de bon

Réagissez à cet article