Il est important de clôturer l’endiablée journée d’hier que la prise de position de Baba Wone a contribué à secouer autour de la question éthnique, l’ethnicisation pour être plus précis, que j’ai lancée, en restant fier et lucide de l’avoir fait, parce qu’elle est devenue incontournable.
Je ne reviens pas sur les raisons intimes m’ayant conduit à sonner le tocsin. À tirer la sonnette d’alarme. Je les maintiens. Vous les connaissez. Par respect pour nombre d’entre-vous, pour la majorité, j’ai deja exprimé mon regret d’avoir, sous le feu de la colère, écrit des mots très durs, voire insultants envers des énergumènes venus dans mon espace débiter leurs sornettes et généralisations diffamatoires habituelles. Que Macky Sall et son frère en aient été les victimes collatérales n’était pas mon but. Toujours est-il que de Senghor à Diouf jusqu’à Wade, tout en étant intraitable sur mes postures, je me suis toujours gardé de déverser des propos insultants à leur égard. Sans jamais leur faire de concessions. Les plus âgés peuvent témoigner que je suis resté civilisé à leur image dans le débat, démocratique, donc contradictoire, que nous avons toujours eus, de près ou de loin. C’est que les règles étaient éthiques, intellectuelles, au dessus des contingences personnelles.
S’il n’en n’a pas été ainsi avec Macky Sall, c’est qu’en lui le Sénégal tient un petit type comme Président d’autant plus insécure qu’il est, en plus de sa médiocrité et de ses crimes qui le hantent, maintenant pourchassé en Fast-track par son statut d’illégitime. Le mépris que je lui porte, il le mérite. Et il l’a cultivé en entretenant une écurie d’insulteurs qui, pensait-il, pouvaient lui servir de bouclier pour ne pas avoir à assumer les servitudes allant avec les grandeurs d’une position de pouvoir.
Il s’imaginait capable, lui et ses suiveurs, ses zélateurs, de continuer, librement, de s’empiffrer, de vider les caisses de l’Etat, construire des buildings surfacturés, dont les deux supposées tours à 30 milliards, quand ils ne bradent pas nos resources naturelles, fiscales et foncières.
Dans un tel contexte, comment garder son sang froid face à ce qui s’apparente à l’assassinat d’un pays et d’un peuple -qui se trouvent être les nôtres!
Refaisons le point. Je le dois à celles et ceux d’entre-vous ayant eu l’amabilité et l’endurance pour suivre les débats sur cette page. En particulier celui de ce jour sur cette question essentielle autour de notre raison d’être une nation. Ou, les autres débats, qui y ont été déployés, ces derniers jours, autour des transhumants (OGM), de l‘incurie intellectuelle d’un président confondant Track et Tract ou proposant une évaluation prospective du raté Acte 3, la où il veut parler d’analyse, sans oublier les folies coûteuses causées à notre économie par le recrutement d’un autre éminent membre de la pègre par Macky, en la personne de Philippe Bohn, celui qui a coulé Air Sénégal -Au sol! Sans oublier, après avoir piqué nos dizaines voire centaines de milliards, avec les Timis, Bp, Total, Kosmos, Mamour94, IbouAgetodjeh, Mbaye Prodac etc, qui n’est pas ulcéré de voir, sans due diligence ni due process, sans appel d’offres, sans value for Money, bref sans les normes minimales de gestion des finances publiques, que Aliou Sall puisse plastronner d’avoir dépensé 30 milliards de nos francs sur ce qui ne sont même pas des tours standards.
Que dans toute l’administration des finances de la nation, Macky Sall ne croit pouvoir trouver un seul citoyen sénégalais non pulhar pour y occuper la plus petite place de responsabilité pour veiller sur nos finances communes, n’est-ce pas de quoi s’énerver, hurler son dégoût?
Les vrais enjeux sont là et nulle part ailleurs. Il faut y maintenir la pression. Que ça chaufffe, les escrocs doivent se sentir surveillés, en insécurité.
Nous vivons une situation qui impose la mobilisation de tous les êtres de refus. Celle de tous les patriotes. La nation est en danger. Et ce ne sont pas mes écarts, somme toute justes, en réponse du berger à la bergère, qui sont à l’ordre du jour.
Alors qu’irresponsablement, se référant à son seul petit savoir, Macky Sall décide au milieu de cette impasse qui tue le peuple de faire une réforme constitutionnelle irréfléchie, à seule fin d’élargir ses illégitimes pouvoirs, pour se donner un statut de monarque, voilà le vrai crime. Contre toute décence et raison, il veut s’ériger en maître des biens et des libertés, qui se chargerait de transformer notre démocratie en monarchie. Face à cette situation, l’alternative qui s’impose à tous est, on ne peut, plus clair: le suivre dans sa criminelle cavalcade -ou, pour parler comme Samory Toure, dire NON pour marquer un acte de refus.
Hier soir, en allant au lit, j’ai décidé de maintenir toutes les idées que j’ai defendues ici depuis que cette plate-forme, techtonique des plaques numériques, est devenue un lieu essentiel d’expression de mes convictions et de ce que je sais.
Je préfère mourir avec mes idées. Je resterai ferme.
Avec respects à tous, et en toute cordialité.
Adama Gaye
Ps: Tous mes amis pulhars et la majorité des pulhars de ce pays savent que le projet ethnicide et ethnocratique conçu par Macky Sall et une bande de profitards n’est pas acceptable.
Qu’ils sachent que je connais Macky bien avant eux, et que c’est comme si c’était hier que je le revois me suivant comme une caniche pour se révéler voleur des contrats de pétrole que j’ai trouvés pour le Sénégal. Alors que ceux qui ne savent pas se taisent. Douma fokatt. Je ne suis pas un homme léger.

28 Commentaires

        • C’est vous qui amenez le mouridisme dansnle débat. M. Gaye parle d’ethnicisation et vous évoquez sa mouridité. J’aurais aimé que vous argumentiez sans évoquer ses parents mourides. Je n’ai pas l’habitude de commenter des articles à cause du manque de retenue. Bonne continuation.

  1. Tu es un homme minable, un journaliste des « Mille Collines ». Tu mets ta plume à la disposition du diable et de la destruction . Un homme digne ne révèle même pas ce qu’on lui dit en prive. Tu oublies que le pouvoir c’est dieu qui le donne à qui il veut. Les autres présidents, tu ne les a pas insulte parce que tu considères qu’ils sont wolofs . Vraiment tu es tombe très bas au niveau du marigot.
    Tu t’es discrédité, tu ne représentes pas grand-chose. Les sénégalais eux vaquent à leurs occupations. On ne te lit plus , tes écrits sentent la haine , la méchanceté et l’acharnement .

  2. Surmontons nos divergences, nos émotions et calmons le jeu.Aucun des présidents antérieurs n’a souffert comme Macky Sall. Un homme humble, courageux qui porte le pays dans le cœur, dans le sang et dans les veines issu du peuple, pour le peuple et par le peuple.Un bilan en sept ans que nul avant lui tous confondus en cinquante deux années ! Il est juste et un rare sens d’équité et de morale
    Restons une nation soudée, toutes tendance confondue et gardons en mémoire en lettres indélébiles que nous sommes un peuple, un but une foiNul n’est parfait, nous sommes indéfiniment perfectibles.Soyons tolérants et tempérants

    • Vous êtes cynique dans vos analyses.On dirait que vous avez une haine viscerale contre Macky.Les Sénégalais lui ont confiées les destinées du pays.A cet égard vous devez respecter leur opinion .Vous menez un combat d’arrière garde contre toute la Communauté Hal_Poular. C’est
      peine perdue. Vous avez des états d’âme et un mal_être que vous arrivez difficilement à dissimuler. Vos attaques incendiaires sont à la hauteur d’un récidiviste entêté en mal de repères identitaires.Comme dit l’adage,le chien aboie et la caravane passe

  3. Ayons pitié de cet homme qui a la haine et la rancoeur en bandoulière. il doit vraiment souffrir. Et pour atténuer cette souffrance, il trouve refuge dans l’écriture.

  4. Merci Monsieur Gaye !!! Mille fois merci !!! Tous les pays développés se sont développés grâce à des femmes et à des hommes compétents(es), clairvoyants(es), véridiques et surtout courageux(ses). Le drame du Sénégal, comme aimait le dire le Pr Amadou Aly Dieng (qu’Allah SWT l’accueille au paradis), se résumait à 3 maux :
    – le « lamisso » : ne jamais dire la vérité. Croire que les mots peuvent tout régler. Essayer de toujours contourner des réalités tangibles.
    – le « doungrouisme » (tiré du mot wolof « Doungourou » : c’est le larbinisme. Personne ne dit la vérité au Chef. On fait tout pour lui plaire. On lui dit ce qu’il veut entendre. Tout ça pour espérer bénéficier, en retour, de prébendes, de sucettes, etc.
    – le « fadamisme » (Tiré du nom du célèbre lutteur lougatois For Fadam) : c’est l’art d’esquiver. Ne jamais affronter la réalité frontalement. Pour les plus jeunes, Mor Fadam était un colosse doté d’une bonne technique de frappe et de lutte, mais qui ne gagnait jamais ses combats, lesquels se soldaient toujours par des matchs nuls, car il n’attaquait jamais et se contentait d’esquiver les coups de ses adversaires).
    De tous ces 3 maux, Monsieur Gaye n’en a aucun ! Il est lucide, clairvoyant et surtout courageux. Nous devons nous poser la question pourquoi ? Sans le connaître, je peux présumer qu’il est ainsi parce qu’il est indépendant matériellement et financièrement. Il ne compte pas sur un décret de Sa Majesté pour vivre, comme le sont, malheureusement beaucoup de nos compatriotes surtout nos intellectuels et cadres.
    Personnellement, je ne pardonnerais jamais à Macky Sall, que je ne reconnais pas comme mon Président, d’être l’auteur (avec sa clique) des plus grands scandales financiers du Sénégal depuis 1960 à nos jours (des dépeçages en règles des maigres ressources du pays), d’avoir vassalisé la justice au point de la réduire en bras armé de l’Exécutif et, surtout, de payer des personnes qui passent tout leur temps à insulter, à salir et à menacer d’honnêtes citoyens(es) coupables, à leurs yeux, d’être des opposants. C’est ce qui explique, au plan des idées et des débats, que le Sénégal ait connu une regression extraordinaire, car plusieurs intellectuels et universitaires refusent de se prononcer de peur d’être traînés dans la boue. Par exemple, on pouvait jamais penser, un jour, que l’Université de Ouagadougou allait passer devant l’UCAD au classement des universités africaines. Et pourtant c’est arrivé avec Macky Sall et cela va s’empirer avec un kleptomane et délinquant en col blanc à la tête de l’Enseignement supérieur.
    Monsieur Gaye qu’Allah vous protège, vous accorde longue vie et continue de vous donner la force et le courage de porter la parole de la majorité silencieuse des sénégalais(ses).
    Ibrahima Sadikh NDour

    • J’ai oublié de dire, concernant la Toucouleurisation des nominations, c’est un fait évident ! Ne pas le reconnaître reviendrait à être une personne de mauvaise foi. Ce phénomène de « toucouleurisation » de notre Administration publique peut s’expliquer, à mon avis, par un principal facteur : la forte influence des marabouts Halpular sur Macky Sall. Cela fait ces marabouts sont, aujourd’hui, les plus courus de la République, surtout par les cadres et intellectuels Halpular. Ils sont en train de savourer, délicieusement, mais discrètement, ce renversement de tendance au détriment des autres confréries. Macky Sall est très ethnocentrique. L’accuser d’ethnocentrisme ne veut pas dire que tous les Halpular le sont aussi ou sont avec lui. Bien au contraire, ils sont nombreux les Halpular ouverts, tolérants, qui se battent pour des principes et valeurs, peu importe les personnes qui les incarnent. Loin de nous d’offenser et de blesser ces personnes.
      Ibrahima Sadikh NDour

    • Voilà un qui a dû consommer encore du *Jakarta*. Avec un tel comportement débile et loufoque…tu ne mérites que le mépris avec de telles affirmations racistes.

  5. Et pourquoi ne pas plutot parler de la Sererisation des fonds.. Les goros du Makysards sont quoi? Tanor et Niasse sont-ils des Toucs? Quelles preuves avancez-vous pour dire ce que vous dites. Tous les marches sont detenus par les Francais… arretez svp! Ne tombez pas aussi bas que les autres de la sous-region. A ce que je sache, les Wolofds et Sereres sont majoritaires au Senegal. Alors qui a elu ce Makysard? A t’il etait elu parce qu’au dela du tape-a-l’oeil (tappale), les Wolofs ne voient plus loin que leurs bas-ventre? Leur a t’on jete un sort ou les Toucs ont ils fait usage du Xerem pour elire le Makysard a plus de 60%?

  6. Merci Grand patriote, le porte parole des sans voix. Le Sénégal te remercie. Sachez que le peuple est de tout cœur avec vous. N’écoutez pas ces opportunistes et traites qui ne sont là que pour leur pitances. Merci encore et qu’Allah te protège.

  7. Adama Gaye, même le pet d’une vache sent mieux que toi, avec tes pensées racistes et ta personne répugnante. La vérité est que tu es une pure pourriture qui s’autoproclame hypocritement « intellectuel » ou « dournaliste ». Tu as toujours détesté les hal pulaar. Mais tant pis ! Si tu ne supportes pas le choix souverain de millions de sénégalais le 24 février, change de pays et bon débarras ! Pars au Zimbabwe ou en Somalie si ça te chante. Nous on reste ici : hier, aujourd’hui et demain ! Quant au guignole qui ose te soutenir dans ce forum, vous êtes faits de la même matière puante : qui se ressemble s’assemble. Allez Oust avec votre indignation sélective ! Où étiez-vous quand Wade formait ici en plein jour des gouvernements presque 100% wolof et mouride ? OÙ ÉTIEZ-VOUS ? C’est peut-être ce qui est normal pour vous dans notre pays, bande de….

  8. Ablaye Wade par pure fantaisie a nommé son fils a 4 ministères.Un fils qui n a jamais géré et par contre n a jamais prouvé qu’il avait l expérience de mener cette tâche.Qu elle expérience a Aliou Sall pour gérer autant de millards.A quoi sert ces 2 tours .38 millards pour seulement 2 tours alors que nos politichiens pour une simple égratignure s en vont au Maroc où en France.Macky ne sera jamais Kagame car il a un côté soft avec sa famille,faible devant les français et une tendance à confier tous les postes stratégiques à certaine ethnie.Niasse et Tanor ne sont saupoudrage.Obama disait que l Afrique a besoin d institutions fortes et non d hommes forts.Ce super présidentialisme ne sent pas bon.
    Merci Adama continuons à dénoncer et à nous dresser devant ces incohérences coûteuses à notre chère nation.

  9. Seuls les personnes extrêmement malhonnêtes refusent d’afficher publiquement la reconnaissance que Macky Sall pratique une politique ethniciste.
    Cette politique, je la dénonce depuis 2012. Et je sais ce dont je parle, parce que je suis un haalpulaar bon teint, et pas un haalpulaar de la périphérie. Je baigne dans le milieu. Je suis fréquemment au Fouta, et en ville, ici, je vis en milieu pulaar. J’en sais donc ce que un Adama Gaye ne peut savoir. Je le confirme quand il dit que Macky Sall pratique une politique ethniciste extrêmement dangereuse. Dans mes commentaires, j’ai fourni des preuves vidéos du travail insultant contre les haalpulaars, un travail ethniciste, d’un Farba Ngom.
    Je ne me suis pas contenté de la dénoncer seulement. J’ai pu m’entendre avec des intellectuels haalpulaars, qui ont fini par admettre la dangerosité de la politique de Macky, pour travailler à l’intérieur des haalpulaars même contre ce travail dangereux de Macky Sall.
    Je me suis engagé à expliquer aux haalpulaars la dangerosité de la politique de Macky Sall contre les haalpulaarss même. J’ai posté un premier texte que j’avais titré: « Ils ont osé ». Inchallah, je vais poursuivre le travail pour expliquer, par des exemples d’ailleurs en Afrique, comment l’ethnicisation a été utilisée par des légionnaires comme Macky Sall pour asseoir leur pouvoir. Je traiterais particulièrement des exemples de l’instrumentalisation des peuls par Paul Biya pour asseoir son pouvoir, de l’instrumentalisation d’ethnie au Congo, au Togo, au Soudan. La seule chose que retarde encore mes textes, c’est la recherche de documents bétons pour étayer mes dires.
    Inchallah, je fournirais à tout haalpulaar qui en doute encore des preuves incontestables que Macky Sall est leur pire ennemi. Inchallah, à bientôt.
    NB: Kala muddo haa judhi adhere mum, cikudho wanaa haalpulaar haalata dhum dho, maa fin e dhoyngol mum.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here