C’était le match qu’il ne fallait pas perdre. Les Lions l’ont perdu. Ce sera pratiquement difficile de se rattraper d’autant plus que deux gros matchs, contre le Brésil et la Croatie, attendent le Cameroun. Une équipe immobile dirigée par un sélectionneur qui a clairement été tétanisé par l’enjeu, des joueurs fatigués du fait de leur arrivée tardive en sol brésilien et sur qui pèsent encore le décalage horaire. Le portrait n’est certainement pas flatteur puisque ce n’est que la réalité du terrain qui compte.
Après s’être vu refuser injustement deux buts en première période, le Mexique a trouvé la faille en seconde pour battre un Cameroun décevant ce vendredi (1-0) et rejoindre le Brésil en tête du groupe A.

Qualifié de justesse après une campagne éliminatoire plus que poussive dans la zone Concacaf, le Mexique arrivait au Brésil sans grandes certitudes. Ce premier match du groupe A face au Cameroun (1-0) a permis à El Tri de démontrer toutes ses qualités. Face à des Lions Indomptables venus pour défendre (et mettre quelques coups), les hommes de Miguel Herrera ont très vite pris les choses en mains grâce à leur supériorité technique. Ils auraient même pu prendre le large au tableau d’affichage sans un arbitrage défaillant.

Mais à force de s’en remettre à une solidité défensive souvent mise à mal, le Cameroun a craqué. Sur une belle action initiée par Hector Herrera, Charles Itandje a repoussé la frappe de Giovani Dos Santos dans les pieds de l’opportuniste Oribe Peralta (61e). Trois minutes plus tôt, au coeur d’un des rares temps forts de son équipe, Benoît Assou-Ekotto avait vu son coup franc dévié passer à quelques centimètres du poteau de Guillermo Ochoa. Ce dernier n’a pas eu beaucoup de moments chauds à gérer, mais a su effectuer l’arrêt décisif dans le temps additionnel, sur une tête de Benjamin Moukandjo (90e + 1).

camfoot.com

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here