XALIMANEWS- Les affrontements entre les différents partis et coalitions se multiplient et commencent a? prendre des proportions inquiétantes. A cet effet, Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité? publique compte y mettre fin.

En effet, Abdoulaye Daouda Diallo ne veut plus de violence sur le terrain politique et menace de punir sévèrement les responsables. Il veut que la campagne se déroule dans la paix, la tranquillité? et la sérénité? au grand bonheur des citoyens, renseigne Dakar actu.

« La campagne électorale qui est en train de se dérouler est émaillée d’actes de violence verbale et physique. Malgré? les enjeux liés a? cette compétition, tous les acteurs politiques doivent mener leurs activités conformément aux lois et règlements qui régissent notre pays », a constaté? le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité? publique.

Dépité par cette situation, il renchérit: « Dès lors, les auteurs d’infractions en rapport avec la violence seront traduits devant la justice surtout si, en violation de l’arrêté? ministériel interdisant le port d’arme jusqu’a? nouvel ordre, ils sont retrouvés en possession d’armes. ». Un avertissement qui vient a? son heure. Sinon, ce qui s’est passe? au stade Demba Diop, le samedi, peut se reproduire sur le terrain des hommes, informe la source.

PARTAGER

1 Commentaire

  1. La tranquillité, le calme et la sérénité nécessitent la non utilisation d´armes non conventionnelles, c´est a dire les moyens de l´Etat contre les opposants.
    Les graves violences dans notre pays sont le fait de nos `hautes autorités elles mêmes.
    Le président nous dit qu´ici, la loi sera appliquée dans toute sa rigueur. Ma question pourquoi ici et pas ailleurs ?
    La loi interdit totalement la corruption sous toutes ses formes. Pour gagner les élections, le président est devenu le corrupteur en chef du pays.
    A la veille des élections, des milliards sont utilisés pour acheter des maires de l´opposition, des conseillers municipaux, des responsables politiques, des marabouts et même des candidats a la députation. Ou est l´ofnac? Peut avoir une plus grande violence que cet achat de gens comme du bétail, cette corruption exponentielle.
    Pourquoi on applique pas, ici, la loi dans toute sa rigueur ?
    Notre justice est politisée, tordue pour mettre en prison uniquement les ennemis du président. Peut on trouver une plus grosse violence ?
    Des gens qui ont détournés des milliards et des milliards sont épinglés dans les rapports des corps de contrôle de l´Etat, mais restent protégés par le président macky sall lui même, car de sa famille, de son clan ou de ses transhumants.
    Peut on trouver une aussi grande violence ?
    Pourquoi le président n´applique pas ici la loi dans toute sa rigueur.
    Il parait même que des épinglés de corps de contrôle sont sur la liste des députés de benno, avec immunité parlementaire a la clef.
    Q´on se dise la vérité, tout le bordel dans ce pays vient de nos autorités, avec leurs ruptures…rompues.
    Ceux qui sont au pouvoir font ce qu´ils veulent, quand ils le veulent et comme ils le veulent.
    Peut on demander au peuple d´être disciplinés quand les dirigeants font du diaye dollet.
    NOTRE PAYS TRAVERSE ACTUELLEMENT UNE VIOLENCE D`ETAT EXTRÊME.
    Le mauvais exemple nous vient d´en haut de en haut…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here