Une délégation de la conférence unitaire de la CAP 21 (mouvance présidentielle), dirigée par Iba Der Thiam, a apporté dimanche des ’’éclaircissements’’ sur les ‘’dénigrements’’ du Mouvement du 23 juin (M23) sur la candidature d’Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle de 2012.

‘’Nous sommes venus auprès de vous,parce que notre leader est attaqué et vilipendé, de toutes parts .On le présente à la face du monde et au Sénégal sous un aspect qui ne lui ressemble pas. Nous ne pouvons admettre cela. C’est la raison pour laquelle nous suivons la trace de ses adversaires pour faire la lumière’’, a notamment dit Iba Der Thiam.

‘’Il est faux de dire que Me Abdoulaye Wade est en train de violer la Constitution’’, a encore dit M. Thiam, déplorant le fait d’assimiler leur leader à l’ex-président du Niger Mamadou Tandian qui a modifié la Constitution de son pays pour briguer un 3-ème mandat.

‘’Me Wade est chef de l’Etat après 26 années de lutte et par les urnes en 2000’’, a rappelé Iba Der Thiam.

Le coordonnateur de la CAP 21 a attiré l’attention du Khalife général des mourides sur le fait que le président Abdoulaye Wade ‘’n’a jamais contesté que la Constitution limite le nombre de mandat à deux’’.

Dans son argumentaire, Me Abdoulaye Babou, à la suite de M. Thiam, a fait comprendre au guide des mourides que ‘’si on s’appuie sur la Constitution sénégalaise, Me Wade peut bien se représenter pour la présidentielle de 2012’’.

Dans sa réponse, le Khalife général des mourides, par la voix de son porte-parole, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, a salué la délégation de la CAP 21.

Tout comme devant le mouvement M23, le porte-parole du khalife a indiqué que ‘’Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké ne fait que suivre les recommandations de Serigne Touba’’.

Il a étayé ses propos par ces paroles du fondateur du mouridisme qui disait : ‘’Je prie pour tous ceux qui me sont proches et mes prières sont faites pour tous ceux qui croient en Dieu, même s’ils se réclament d’autres obédiences’’.

aps

ID/AD

PARTAGER

1 Commentaire

  1. Je pense qu’il est temps qu’on soumette à l’assemblée nationale un projet de loi designant le Khalife General des Mourides comme la seule personne pouvant elire le president du Senegal. D’abord, c’est Wade qui va à Touba plaider sa cause. Ensuite, Le M23 lui emboite le pas. Et enfin, le Cap 21 y va pour retravailler l’oreille du Khalife. C’est vraiment scandaleux de voir des politiciens instrumentaliser le marabout mouride.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here