Monsieur Macky Sall
Président de la Répblique
Dakar – SENEGAL

Objet : vous avez perdu mon vote

Monsieur le Président de la République,

J’avais voté pour votre élection en 2012. Votre programme « Yoonu yokute » et votre promesse de réduire le mandat présidentiel de sept à cinq ans étaient mes principaux guides.

Vous venez de vous décharger de cette promesse de réduction du mandat avec l’alibi de l’avis défavorable du Conseil constitutionnel, avis qui n’est pas une décision, donc qui ne vous lie pas.

L’Histoire ne retiendra qu’une chose : vous avez renié votre promesse. Or, le pouvoir, c’est pour l’histoire.

Vous avez manqué une excellente occasion de restaurer le ngor, le kolere, le jom, le fulla, le fayda, le kersa tant malmenés par nos élites. Notre jeunesse et notre classe politique en avaient tellement besoin !

Je ne voterai plus pour vous pour toutes les élections à venir.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de nos sentiments patriotiques.

Mamadou Sy Tounkara

PARTAGER

39 Commentaires

    • Ce M. Tounkara a une très haute idée de lui-même (pour rester poli), d’où ses multiples lettres ouvertes aux personnalités de premier plan dans ce pays. Il oublie qu’il n’est qu’un journaliste, et que ses positions n’ont pas plus de valeur que celles du citoyen lambda. Utiliser le média qui le paye pour se faire mousser, ce n’est pas très glorieux. Qu’il cesse de se croire au-dessus du lot.

      • Tout citoyen a le droit d’ecrire des lettres ouvertes aux autorites qui le representent. Ceci est encore plus valable pour les hommes public et Mr Tounkara en est un. Ton commentaire, Bouki, n’a aucun sens. Tu aimes te limiter en limitant les autres.

  1. Peut être pour Alkhari actuellement Macky a tellement honte (le diom des toucouleurs). Macky ne sera pas candidat (source de pur al poulars). Faut lui pardonner sa mollesse et faiblesse.

  2. Il n’ a jamais eu le vote de personne il a obtenu le vote de ceux qui croyaient que Wade allait donner le pouvoir a son fils
    Les gens surtout les personnes voulaient voter Wade en 2012 ensuite ils ont ete decourages par les violences et la peur de soi-disante devolution monarchique
    Aujourd’hui tout le monde s’est rendu compte que le groupe de menteurs Ousmane Tanor Dieng,Moustapha Niass,Alioune Tine,Penda MBow,Latif,SDJ ont trompe les senegalais surtout Ousmane Tanor Dieng ce monsieur doit disparaitre de la scene politique senegalaise

  3. il faut une manifestation monstre qui va lui faire comprendre que le pays est tres fache contre lui. C est pas trop tard il faut refuser et exiger un referendum sur le mandat.

  4. Chers frères,on a besoins d’aucune manifestation,il faut savoir raison garder, je ne comprends pas pourkoi le sénégalais n’aime pas le travail,manifestation,grève ,Magal,seulement pour ne pas travailler,ça suffit way!…j’ai jamais aimé Tounkara surtout dans sa façon de faire télévision,pour moi il est peu professionnel,et cherche tout le temps à être protagoniste alors que c pas ça le rôle d’un journaliste,mais ici je partage totalement sa pensée et j’emboite le pas à ceux qui disent qu’ils ne voteront plus Macky..j’ai toujours défendu le président car je me suis toujours dit que s’il réussisse,c’est l’intérêt de tout le monde,mais la il s’est tiré une balle dans la tête …c’était son destin je dirai..il faut respecter la parole donnée …l’avis du conseil constitutionnel n’a aucun impact sur ta décision des lors que la parole ” démissionner “existe! Pauvre senegal,à qui nous devons nous fier?Idy n’attire pas confiance,les voleurs du pds n’en parlons pas,les vieux dinosaures de la politique ( Niass,tanor,landing,) expires! SOS politiciens véreux !

  5. goor thia waxx dia . Moi aussi il a perdu le mien + ma base estimée cent votants . il a fait du wax waxeet sur toutes ses promesses électorales( 25 ministres, 500000 emplois, réduction du mandat, la patrie avant le parti…etc)

  6. Vue ton insolence, ta mauvaise éducation et le fait que tu finis toujours par te disputer avec les personnes que tu reçois, car tu n’as aucun savoir faire , ni savoir vivre, perdre ta contribution Tounkara est une bénédiction divine.

  7. Tais toi inconditionnel du régime . ton jugement n’est pas objectif . Nous allons nous battre pour que l’APR ne puisse pas triompher en 2019.

  8. LE SANG NE SAURAIT MENTIR IL EST DESCENDANT D’ESCLAVES COMME DISAIT WADE ET MARIEME SA FEMME EST DEFINITIVEMENT CONVAINCUE DE CELA ET SE LA COULE DOUCE ET DISCRETEMENT AVEC NIAGASS.

  9. Le prochain president du senegal doit etre un jeune qui est sorti de nulle part qui n’a jamais ete contaminé par Wade, Diouf, Tanor, Macky, Niass, Idy, Bathily, Dansokho, Landing, Decroix, Macky, Bamba Dieye etc. Ces gens là ont le SIDA politique le taux de prevalance actuel de notre scene politique est de 98%. Il faut bien choisir son Président

  10. on peut donner ses opinions sans insulter; je respecte la position de ceux qui critiquent la posture de macky sall mais je leur demande de respecter les avis contraires.
    je voterai “Oui” au referendum pour que le second mandat enclenche definitivement la donne de 5 ans renouvelables une fois.
    je voterai “OUI” afin que certains politiciens de métier aillent à la retraite et cessent de polluer les média de leurs sorties sulfureuses et nihilistes comme si le pays était un enfer ou l’antichambre de l’apocalypse.
    ceux qui ont vu ou senti une amélioration dans leur vie voteront pour macky sall et ceux qui parlent d respect de la parole donnée comme d’un dogme en acier seront surpris par l’étendue du “OUI”.
    il faut comprendre que le bas peuple n’a que faire de ces débats de politiciens calculateurs, ce qui l’intéresse c’est de vivre mieux, de se soigner et de s’éduquer DANS LA PAIX!!!! n’oublions jamais la donne “PAIX”; les gens en ont marre des sorties catastrophistes de certains et la logique du bas peuple est très simple: autour de nous, il y a la guerre et l’instabilité, nous ne vivons pas l’opulence mais les choses marchent assez bien dans le pays, l’actuel president a fait des choses bonnes et moins bonnes mais si on le presse correctement, il se surpassera. les peuples n’aiment pas les sauts dans l’inconnu, ils font confiance à ce qu’ils connaissent déja, jamais à ce qu’ils ignorent totalement.
    si macky sall retrousse ses manches, éloigne les transhumants, règle les problèmes des enseignants, il aura plus de cartes dans sa manche et l’apothéose sera avec l’ouverture simultanée des chantiers retardés volontairement pour pouvoir mettre plein la vue aux gens et faire véhiculer l’idée que “macky est en train de travailler”.
    Il faut être vraiment candide pour penser que les politiques sont dénuées de cynisme;
    ce qui intéresse la paysan ou l’éleveur est la satisfaction de ses besoins immédiats, pas les débats sur la constitution, or ils font près de 75% de la population.
    Les intellectuels ne sont pas le peuple et je donnerai l’exemple du banc de poisson, les gestes sont synchronisés et le banc avance, recule et se déploie sans qu’il y ait un guide pilote. Il y a une trame de fond en matière de pensée chez la majorité silencieuse et souvent, cela perd les politiciens de ne pas le comprendre.
    en 2007 wade a gagné contre tous parce que le peuple a été très logique; il s’est dit: “wade a commencé quelque chose,donnons lui un autre mandat pour voir ce qu’il fera au final”.
    le temps du peuple n’est pas celui du politicien. le peuple voit global alors que le politicien voit en solo.
    tous nos politiciens actuellement les plus en vue avec des appareils partisans en en mode ralenti ou 4e vitesse, de macky a gackou sont pareils, ils ne sont pas patriotes. les chefs de partis pertinents et faisant preuve de vrai patriotisme sont délaissés par les média et n’ont pas les moyens financiers de ceux qui font de la politique un métier.
    ils sont presque tous pareils, et je vois pas pourquoi je vais enlever macky pour mettre un autre qui fera la même chose que lui et prendra le temps de se remplir les poches et de caser ses parents.
    je pense foncièrement que nous devons profiter du mandat de macky pour imposer ceci:
    1/la nomination des juges de la cour suprême ne doit plus émaner du président et il seront nommés pour un unique mandat de 5 ans, ou alors on les nomme à vie comme aux USA et qu’elle ait droit d’auto-saisine sur toutes les questions et ensuite qu’elle puisse être saisi individuellement par tout citoyen.
    2/une cour constitutionnelle à la place de l’actuel conseil constitutionnel
    3/la réduction de la liste nationale aux 1/3 des élus afin que les députés soient élus de façon correctes et soient redevables à leurs mandants, en envisageant des seconds tours pour départager des députés dont aucun n’a obtenu plus de 25% des votes et éliminer le “raw gaddu”. pour cela si le taux de participation tombe au dessous de 60% du nombres d’inscrits, il faudra que les protagonistes retournent demarcher ceux qui n’ont pas voté et leur montrer l’utilité de leur vote pour son camps, il est clair qu’il devra dire la vérité en ce moment aux gens et eux seuls sauront s’il merite leur vote pour une prochaine réelection.
    NGEEN BAALMA

  11. Le capital et la françafrique imposeront le candidat qui les rassure;
    nous ne sommes pas libres de par notre économie, pensez y!!!
    le système est ainsi fait, vous pensez choisir mais on vous fait choisir.
    si ceux qui sont anti macky approuvent les insultes de GORA SENE sur macky et sa femme, il y a de quoi être inquiet. Macky sall n’est pas d’origine esclave, ni aucun “ceddo” du fouta ‘ailleurs( rendez vous à nguidjilone, thilogne, ndouloumadji où diandioly pour savoir ce que cela signifie). et meme s’il était d’origine servile, il faudrait reconnaitre qu’il a bien réussi, il est le chef de tes chefs en ce moment;
    si on suit ta logique, tu es pour la survie du système des castes, cela voudra dire que Idrissa seck doit renoncer à diriger ce pays car il est griot et gackou qui serait forgeron?
    Aux postes clés, on devrait mettre des gens supposés “geer”, j’espère que tu réfléchiras plus avant d’écrire des post si insultants. Avez vous monsieur GORA SENE le droit de traiter la femme de macky sall comme vous le faites? avez vous ou une mère et des sœurs?

    • Ce que tu evoques ici,peu d esprits sont capables de le comprendre.
      Il s agit d un cirque avec nos politiciens actuels-les clowns,les specateurs- les senegalais,et les blancs-organisateurs sont aux guichets pour encaisser.
      Tout ca n est de diversion.
      Tous les politiciens senegalais sont pareils,opposants ils ne parlent jamais du Cfa,de ces liens avec la France,au contraire ils cherchent des soutiens a qui ils promettent des bans de nos economies.Ils habitent tous en France et y ont investi nos sous qu ils ont voles.Ils se soignent en France et leurs enfants y vont a l ecole.
      Notre constitution doit se pencher sur ces actes qui dans d autres pays disqualifient cette classe de politiciens.
      Il nous faut une constitution localement pensee.
      Wa Salam

  12. Passez-moi Didier AWADI… j’ ai une petite question à lui poser au sujet de “wax-waxatti-waxèète, option présidentielle! :bip-bip:

  13. Passez-moi Didier AWADI… j’ ai une petite question à lui poser au sujet de “wax-waxatti-waxèète”, option présidentielle! :bip-bip:

  14. MACKY SALL DOIT SUIVRE SON CHEMIN ,EN RENFORCANT LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL EST PAS FORT POUR LA SEPARATION DES OUVOIR DE L’ETAT.
    LES PAYS DE GRANDE DEMOCRATIE ONT APPLIQUE LES AVIS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL .
    MAIS LES SENEGAL SE TROUVE AVEC BEAUCOUP DE POLITICIENS SANS LE STATUT D’UN HOMME D’ETAT .
    MON PRESIDENT RESPECTONS LES INSTITUTIONS MEME S’IL S’AGIT DE PERDRE LE POUVOIR SINON CA VA CREER UN DESIQUILIBRE ENTRE LES INSTITUTIONS .
    SENEGAL DAGNOULAY FAL LUNDI ,MARTI GNANGAY WOUT LOULAY FOLI.
    LE PARTI DES WAKH KAT EST MAJORITAIRE AU SENEGAL CONTRE LE PARTI DU DIEUF .
    WAKH GOUDI WAKH BATHIEUK MAIS A LA FIN C’EST LE TRAVAIL QUI PAYE.

    • En tout cas Macky Sall ne fait pas partie de ton fameux parti du DIEUF CAR DIEUFA GOUFI DARA !!!
      Depuis 4 ans en compagnie de ses perroquets ils ont emmerdè les senegalais avec leur wèrèntè interne à l’A.P.R les perroquets (Cissè Lo,Mbaye Ndiaye ect ..) lui disaient tu ne vas pas rèduire il rèpondait aux perroquets je vais rèduire
      la suite nous le savons

  15. Au moment où la majorité des sénégalais s’attendait à rompre définitivement avec une certaine manière de faire de la politique, voilà que Monsieur Macky Sall vient nous administrer la preuve que, rien de grand ne peut se faire quand on n’est pas un grand homme par l’éthique, la morale et le sens des responsabilités.
    Après moult déclarations à différents endroits et occasions de respecter l’engagement de réduire le mandat de 7 ans pour lequel il était élu par 65% des électeurs du jour du 25 mars 2012. Monsieur Macky Sall avait fini par nous faire croire qu’il a été élu pour « son » mandat de 7 ans. La nuance du pronom personnel à son importance car, Monsieur Macky Sall avait même fini par interdire à ses ouailles de se prononcer sur cette question de la réduction du mandat. Sa botte secrète, aujourd’hui évidente, n’était rien d’autre que ce bluff qu’il vient de nous servir.
    Utilisant à saturation le « je » , le « moi » , le « mon » ( man, mako, buma) . Monsieur le Président Macky Sall déclarait durant le sommet Afrique-Amérique « Vous savez je suis un homme qui ne s’engage pas à la légère. Lorsque je prends un engagement, j’entends le respecter. Il n’y a absolument rien qui est changé depuis que j’ai fait cette déclaration. Maintenant, les gens voudraient que tout de suite je fasse le changement. Je ne le ferai pas tout de suite. Pour ça, je suis responsable de l’agenda. C’est à moi à savoir à quelle période j’entends faire cette réforme. Mais je n’ai fait que deux ans et demi sur un mandat de 7 ans que je compte réduire. Donc, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. C’est un débat qui n’a pas de sens, je ne le comprends pas ».
    A présent, pour se dédire sans en avoir l’air, Monsieur Macky vient se défausser sur un avis non contraignant du Conseil Constitutionnel qu’il dénomme fallacieusement décision « je suivrai la décision du conseil constitutionnel ». Son parjure commis, voilà qu’il argue que c’est par respect à nos institutions judiciaires qu’il est lui même sensé faire respecter, que son geste se justifie. Quel jeu de dupes ?
    Cependant, une analyse simpliste et profane se heurte inévitablement à quelques questionnements.
    • Quand Monsieur le Président Sall voulait se débarrasser du Sénat, avait-il demandé l’avis ou la décision du Conseil constitutionnel ?
    • De même, la création du Conseil Economique Social et environnemental (CESE) avait-elle nécessitée l’attente d’un avis ou d’une décision du Conseil Constitutionnel ?
    • Tout autant, la décision rendue par la Cours Suprême et concernant le recours des élèves maitres accusés de tricherie, avait-t-elle été respectée par les autorités gouvernementales et aux premiers rangs desquelles le Chef de l’Etat Macky Sall lui-même. Seulement nous avons noté la coalition des pouvoirs exécutif et législatif contre la décision (jusque là non suivie d’effet) du pouvoir judiciaire. Monsieur le Président Macky Sall s’est permis à Tivaouane, inaugurant le réceptacle hôtelier de la ville, de dire de vive voix à son ministre de l’enseignement Monsieur Mbaye Thiam : « je vous soutiens ». Ceci montre à suffisance l’état de piétinement du pouvoir judiciaire par l’exécutif. A la suite de cette déclaration l’Assemblée Nationale sous la présidence de Monsieur Moustapha Niasse s’est fendue d’une motion de soutien à ce même ministre dans le contentieux qui l’opposait aux élèves-maîtres.
    En effet, déni d’autorité ne saurait être plus manifesté, que d’entonner, à haute et intelligible voix, sa solidarité à la défiance, menée par son ministre Serigne Mbaye Thiam contre la décision rendue par la plus haute juridiction de ce pays, à savoir la cour suprême.
    Aujourd’hui, misant sur le stoïcisme masochiste de nos juridictions, et convaincu de l’amnésie des sénégalais, le mentor des tenants de la ligne rétive à la décision de la cour suprême, se veut chantre de l’obéissance républicaine, s’offrant en instance de pouvoir liée par l’avis du conseil constitutionnel. Des relations hiérarchiques entre avis et décision, passons ! Il reste que, nous nous sentons ahuris par ce subterfuge de haut lieu, sous-tendu par une ridicule hypocrisie, plus déshonorante que le déshonneur d’assumer s’être dédit.
    Monsieur Macky Sall candidat s’était engagé à réduire son mandat de 7 ans pour le limiter à un mandat de 5 ans. Le président Macky Sall élu a consolidé l’engagement du candidat sur les perrons de l’Elysée, au sommet de la Cedeao, le réitére au sommet Afrique-USA : ce qui lui a valu l’éloge de Martin Shultz, président du parlement européen en 2015 en ces termes: « Vous êtes un exemple : dans ma vie politique, c’est la première fois que je vois un homme élu réduire de sa propre initiative son mandat ».
    Auréolé pour son intention de tenir ses promesses de campagne, bénéficiant de l’image de leader non obnubilé par le pouvoir, si aujourd’hui il daigne se renier, alors se faire à l’idée de dérives possibles devient pour tout citoyen pensant, une prospective de salubrité publique.
    Monsieur Macky Sall compte nous fournir une nouvelle constitution Y avec ses propositions de mandat de 5 ans alors qu’il est élu actuellement pour un mandat de 7 ans par une constitution X.
    Faisant usage de la jurisprudence Wade en 2012 avec la décision du Conseil Constitutionnel qui autorisait Me Abdoulaye Wade à se présenter une 3ème fois de manière concrète et une 2ème fois suivant la constitution concernée.
    Alors il faut s’attendre donc à une possibilité pour Macky Sall de se présenter aux élections présidentielles en 2019 et en 2024 selon la nouvelle constitution si elle est adoptée pour peut-être quitter le pouvoir en 2029. Macky fera en ce moment 17 ans de pouvoir. Bravo !
    Pourtant rien ne s’y opposerait si ce n’est la volonté et l’engagement résolus du peuple.
    C’est pour dire qu’au-delà de la classe politique souvent très intéressée, pour le peuple, de qui, tout pouvoir dérive et au nom duquel tout pouvoir s’exerce ; il s’agit de veiller à une certaine somme de valeurs que rien dans l’attitude de Macky Sall ne permet de préserver.
    Au moment où Macky Sall lui-même recommande à notre système éducatif d’introduire l’enseignement de Cheikh Anta Diop , qui avait refusé de succomber aux desiderata de Senghor pour une histoire de sémantique. Le pharaon sénégalais a préféré « taxaw » pour remplacer le mot « siggi » qu’il voulait à la place de « sigi » pour Senghor. Refuser, résister est une question d’éthique, de morale de principe surtout après un engagement individuel et personnel. Si maintenant la parole d’un président de la république est mise à rude épreuve par lui-même à travers des subterfuges il y a de quoi désespérer pour le peuple.
    « Gor ca wax ja » est une sentence simple mais extrêmement chargée de sens dans la mesure où à l’image de Lat Dior Diop qui croyait en la proximité de Serigne Touba avec Dieu n’a pas voulu déroger à son engagement d’aller à Dékheulé et d’y engager sa dernière bataille.
    Dans les activités les plus lucratives que sont les échanges commerciaux, nous avons toujours vu des gens dans nos foirails s’engager sur simples coups de mains pour conclure des transactions financières.
    La vigilance doit être de rigueur au-delà des positions des uns et des autres, faites de condamnations et autres désolations ; afin de décrypter l’idée qui pourrait être à la base de l’attitude de Macky Sall. Déjà des associations en perte de vitesse et en rupture de ban avec les véritables préoccupations du peuple veulent reprendre du poil de la bête en appelant de manière péremptoire à voter « NON » au référendum probable (comme rien n’est plus tangible chez le PR) du 20 mars 2016.
    Il y a lieu de se méfier de telles associations qui ont perdu toute crédibilité après leur profonde implication dans le « laminediackgate » pas encore démêlée.
    Si les standards internationaux étaient respectés dans le pays, la victoire du « NON » aurait fait démissionner celui qui a proposé le référendum par sa campagne du « OUI » comme se fut le cas avec le Général De Gaulle en France. Mais avec le triomphe du « NON », Macky Sall comme dans un jeu de Poker Coréen gagnera à tous les coups en faisant un mandat normal de 7 ans et prétendre par la suite à un autre de 7 ans où il déploiera l’arsenal nécessaire de propagande, de coercition et de répression pour le gagner.
    C’est dire en somme que la meilleure des attitudes en ce moment c’est de pousser l’autorité à surseoir à ce simulacre en dépensant nos deniers ou boycotter ce référendum et amener le taux de participation à moins de 25%. Alors seulement ce régime débonnaire et dictatorial sera mis en minorité et l’avenir sera perçu plus radieux pour les populations seules détentrices de son histoire.

    En savoir plus sur http://xibaaru.com/societe/la-sacralite-de-la-parole-presidentielle-a-lepreuve-des-ambitions-electoralistes-de-macky/#okUVwzW1iSg08lW4.99

  16. Un non pour permettr Macky à faire encore un autre mandat de sept vous êtes vraiment idiot Mr Tounkara votre idéalisme est trop primaire et populiste réfléchissez un peu Macky à bien fait de suivre le conseil constitutionnel car c’ est vrai républicain tous ceux qui ne suive pas l’avis du conseil constitutionnel ne son rien d’autre que des anarchiste et on ne peux pas construire un pays avec des personnes de cette nature . Allez demander aux syriens aux libyen aux tunisien et égyptiens ce que representent des gens qui pensent comme tounkara . Ce que vous voulez et absurde comment un president peut ignorer l’avis du conseil constitutionnel alors que ce conseil est pour suivre la bonne marche de notre système juridique et pour défendre la légalité comment on peut ignorer l’avis d’une telle institution . Je sais qu’il ( Macky) l’avait fait vous serez avec d’autres hypocrites d’oppasant à crie les premiers pour dire que c’est grave le président ignore l’avis du conseil constitutionnel .Vous n’êtes animé que par la haine la jalousie et un complexe . Votre manque de respect pour cette instution à faillit donner à Wade un troisième mandat car les gens étaient a la place de l’obelisque et de l’indépendance entrain de manifester alors que était déjà en campagne heureusement que Macky avec son attachement aux institution à pri car et parti faire sa campagne .
    Pour le cas de y ‘en a marre ils se trompe de combat on est pas avant et durant l’année deux milles douze le context est different maintenant s’ils ont un complexe d’existence et s’ils veulent faire le m ‘ a tu vu ils n ‘ont qu’ a y aller soit il seront ridicules soit ils vont avoir la responsabilité de plonger le pays dans un avenir incertain
    Réfléchissez d’ici le vingt mars vous allez vous rendre compte de l’erreure que vous êtes entrain de commettre
    Pour le reste aucun des dirigent de partis d’opposition n’est crédibles on les a tous vu a l’oeuvre ils constitués de traîtres des gens qui ont renié leur amitié de quarantes années juste pour des privilèges ( Decroix) , d’autre qu’on a envoyé a la boutique et qui on vole la monnaie ( idyrissa seck) d’autre qui sont parainnes par des francs maçons ( Gakou)
    d’autre qui sont des usurpateurs d’identité d’autrui pour bénéficier de son diplôme et avoire du travail ( pape diop)
    et le dernier qui avait voulu amener une proposition de loi pour permettre a Abdou diouf de rester president a vie
    ( Khalifa Sall)
    Je vous demande just si c’est a ces gougnafies que vous voulez remettre le pays

  17. Ce que doit changé dans la constition n’est pas seulement la réduction du mandat Mais plutôt beaucoup de choses en effet ce qu’on doit faire de supprimé la laïcité pour pour faire le Sénégal un état islamique

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here