Rebondissement dans l’affaire sur la mort de Whitney Houston. Un enquêteur réfute la thèse de la noyade et avance les preuves d’un assassinat.

Un enquêteur privé d’Hollywood relance les polémiques sur les circonstances de la mort tragique de Whitney Houston, survenue le samedi 11 février 2012 dans sa chambre d’hôtel à Beverly Hills. Paul Huebl ne croit pas que la chanteuse se soit noyée dans son bain après avoir fait une crise cardiaque, pour lui, les causes de la mort de la diva sont beaucoup plus sombres. A l’époque, deux drogues, du Xanax et de la marijuana, avait été retrouvées dans l’organisme de Whitney Houston grande consommatrice de cocaïne, et il se pourrait bien que la maman de Bobbi Kristina ait été assassinée par des sbires de barons de la drogue.

Paul Huebl a révélé quelques-unes de ses preuves au « National Enquirer » et a transmis tout son dossier au FBI. « J’ai des preuves qui montrent que Whitney a été victime de dealers très puissants qui ont envoyé des hommes pour récupérer une immense somme qu’elle devait pour de la drogue », a expliqué l’enquêteur. Selon le privé, Whitney Houston aurait contracté une dette d’1,5 million de dollars (plus d’un million d’euros, ndlr) auprès de gros bonnets de la drogue.

Apparemment, deux hommes rôdaient autour de l’hôtel de la star quelques jours avant la tragédie et auraient profité d’un moment où Whitney Houston était seule dans sa chambre pour la tuer. « Le corps de Whitney montre des blessures classiques de défense qui sont apparues quand elle luttait pour sa vie », a confié Paul Huebl, avec une vidéo à l’appui pour prouver ce qu’il avance. Il ne reste plus qu’à attendre les conclusions du Bureau fédéral d’enquête

abidjan.net

Pas de commentaire

Réagissez à cet article