Youssou Ndour a été reçu par son altesse Sheikh Dr. Sultan bin Mohamed Al Qasimi, Membre du Conseil Suprême et Souverain de Sharjah (Emirats arabe unis) à l’occasion de la célébration de la création de l’Africa Institute et la réouverture de l’Africa Hall historique, des spectacles d’artistes de renommée mondiale.

L’Africa Institute servira d’institut de recherche universitaire interdisciplinaire, à vocation mondiale, dédié à l’étude, à la recherche et à la documentation de l’Afrique, ses cultures, son passé, ses multiples connexions avec le monde. Ce centre d’études sur la diaspora africaine et africaine examinera également les liens historiques et contemporains entre l’Afrique et la région du Golfe arabe, démontrant que la proximité géographique et les échanges économiques et culturels au cours des millénaires ont longtemps relié l’Afrique et le Golfe arabe.

 

 

5 Commentaires

  1. « Les liens historiques et contemporains entre l’Afrique et la région du Golfe arabe, démontrant que la proximité géographique et les échanges économiques et culturels au cours des millénaires ont longtemps relié l’Afrique et le Golfe arabe ».

    Ces liens millénaires ont été surtout marqués par l’esclavage pendant des siècles ! Les Arabes du Golf furent les premiers à s’adonner à la traite des Africains noirs, bien avant l’arrivée des Européens ! Cette partie de notre histoire avec les Arabes doit être mise en exergue comme on le fait depuis des décennies avec la traite des nègres initiée par des marchands esclavagistes Européens et Américains du Nord. Le summum du racisme des Saoudiens à l’égard de la la race noir a été le traitement fait au muezzin des premiers temps de l’islam, Bilal, obligé de retourner dans son pays en Afrique noire où il fut enterré après la mort de son ami et prophète Muhammad (psl) ! Dieu aime la vérité !!!

  2. On est en 2018. L’Histoire est a connaitre certes, mais aujourd’hui on doit se pencher sur le present. J’aurais aime que tu parles des personnes qui sont aujourd’hui exploitees et maltraitees en arabie saoudite et dans d’autres pays arabes. C’est ca qui est important. Le present. La traite des negres continue avec la complicite des dirigeants africains.

  3. Maimouna Sî on doit cesser de parler de traite des noirs par l’Occident des siècles passés pour parler de la traite actuelle je suis d’accord…Aujourdhui la traite des noirs par l’Occident est plus que d’actualités…aller voir ce qui se passe à Foggia en Italie ou des milliers de jeunes africains sont maltraités dans les champs de tomates avec des journées de travail de 16 à 18h pour 20euro ou parfois moins par jour…ils vivent dans des cabanes en campagne sans eau,ils assurent leur propre transport avec des camions qui ont beaucoup à envier à nos ndiaga Ndiaye ou car rapides les plus mourant ,avec un lot d’accidents mortels quotidiens,le moîs derniers une quinzaine de morts dans un seul coup pour faire la liaison entre les champs et leur cabanes.. ….et les autorités italiennes s’en fiche…c le même cas à Rosarno ou nos frères esclaves sont menacés et parfois même tues s’ils prétendent d’être payés …le même cas en Siciles ….parlons de cette esclave qui est plus que d’actualité ….Mercî

    • Tout ce que vivent des Sénégalais dans les cultures de tomates en Italie pour des salaires de misère nous est rapporté via le NET, tout le monde s’en indigne mais là on parle d’esclavage initié par des Arabes bien avant les Européens et les Américains!

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here