Défenseur polyvalent, Zargo Toué est une des solutions de rechange pour le sélectionneur des Lions, Aliou Cissé, pour cette Can 2017.

Après avoir fait ses gammes essentiellement en Ligue 2 française (Us Boulogne et Le Havre), Zargo Touré a atterri à Lorient en 2015. Depuis, c’est l’un des piliers de l’axe central de cette équipe. D’ailleurs, il sort d’un exercice 2015-2016 abouti avec 29 matchs en championnat pour 4 buts. C’est l’un des grands artisans du maintien de son club qui flirte, depuis quelques saisons, avec la zone rouge. Cette saison, après un début difficile qui a valu l’éviction de l’entraîneur Sylvain Ripoll, Lorient reprend des couleurs avec l’arrivée de Bernard Casoni qui continue d’accorder sa confiance au roc sénégalais.

Titulaire dans son club, Zargo remplit tous les critères pour évoluer en équipe nationale et postule à une place dans le onze de la Can qui débute ce samedi 14 janvier. Même s’il a joué en défense centrale, comme en club, contre la Libye, dimanche passé, le sélectionneur Aliou Cissé l’utilise souvent comme latéral droit, en concurrence avec Lamine Gassama qui semble gagner la place.

A 29 ans, le défenseur sénégalais, né un 11 novembre 1989 à Dakar, a suivi un parcours atypique. Alors âgé de 18 ans, le jeune sociétaire du SC Dakar a été repéré lors du match international des moins de 19 ans (Sénégal-Nigeria) par le président de Boulogne-sur-Mer, Jacques Wattez. Invité à faire un essai, il a signé dans la foulée un contrat professionnel de 3 ans. L’histoire dit qu’il a fait une première saison remarquable qui a aidé Boulogne à accéder à la Ligue 1 pour la première fois de son histoire.

Source: EnQuête

PARTAGER

Repondre