Ziguinchor : Arrivée de MV Teos, un bateau porte-conteneurs d’une capacité de 5000 tonnes

XALIMANEWS : MV Teos, un bateau porte-conteneurs d’une capacité de près de 5000 tonnes, est arrivé lundi vers 17 heures au port de Ziguinchor (sud) en vue de contribuer à « relever le défi de transporter les 50 000 tonnes d’anacardes » de la zone sud vers Dakar, a constaté l’APS.

Ce grand navire qui bat pavillon panamien et dont l’équipage est composé en grande majorité de turcs est accosté au large du port de Ziguinchor en présence des autorités administratives, du directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC), des armateurs, des commerçants des dockers et plusieurs autres acteurs.

Une ambiance des grands jours règne au périmètre portuaire de Ziguinchor où plusieurs camions déjà chargés attendaient depuis des jours l’arrivée d’un grand tirant pour être déchargés. Les dockers affichent un visage heureux. Les commerçants et les transporteurs ne cachent pas leur bonheur de voir un navire d’une telle envergure débarqué à Ziguinchor.

« Cela va faire vivre le port. Il y aura beaucoup de boulots pour nous. Cela a été une grande promesse des autorités. Elle vient de se réaliser avec l’arrivée de MV Teos. Nous sommes vraiment heureux », a dit Sadibou Djité, président de l’association des dockers du port de Ziguinchor.

« Le COSEC en collaboration avec d’autres structures, a aidé à l’affrètement de ce navire MV Teos venu en renfort pour relever le défi du transport maritime des plus de 50 000 tonnes d’anacarde via le port de Ziguinchor. Ce navire vient renforcer le bateau Diogué qui était déjà en service en attendant l’arrive de Djilor, un autre navire », a expliqué Mamadou Ndione, le directeur général du COSEC.
« Nous en sommes qu’au début. Au-delà de la filière anacarde, nous allons travailler sur d’autres spéculations pour faciliter leur transport par voie fluviale vers Dakar ou même vers d’autres pays », a promis Bassamba Diédhiou, secrétaire général de la Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Ziguinchor.

« Les producteurs et les acteurs de tous bords ont besoin d’une infrastructure portuaire dynamique pour écouler toutes les variétés. Nous y travaillons avec l’ensemble des acteurs », a assuré le gouverneur de la région de Ziguinchor Guédj Diouf.

Le directeur du COSEC a estimé que l’arrivée des bateaux à grand tirant va aider à booster la filière anacarde et faire vivre les collecteurs, les stockeurs, les transporteurs, les armateurs en vue de faire de la structure portuaire de Ziguinchor le deuxième port du Sénégal après celui de Dakar.

Mamadou Ndione a ajouté que le port de Ziguinchor, vu sa proximité avec les lignes frontières que sont la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry et le Mali, « sera un grand atout pour permettre au Sénégal d’intégrer la liste restreinte des pays exportateurs d’anacardes dans le monde ».

Il a ensuite remis des lots de matériel de sécurité composés de gilets, de casques et de chaussures adaptées au travail de manutention aux dockers du port de Ziguinchor et signé une convention de partenariat avec la Chambre de commerce de Ziguinchor pour mieux accompagner les opérateurs.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here