Au titre des mesures individuelles prises en Conseil des Ministres en date du 25 juillet 2013, Monsieur François COLLIN, Inspecteur Général d’Etat de classe exceptionnelle a été nommé Vérificateur Général du Sénégal.
https://www.sec.gouv.sn/actualit%C3%A9/conseil-des-ministres-du-25-juillet-2013
L’article 3 de la loi n° 2011-14 du 8 juillet 2011 abrogeant et remplaçant la loi n° 2005-23 du 11 août 2005 portant statut des Inspecteurs généraux d’Etat, modifiée par la loi n° 2007-17 du 19 février 2007 dispose que le Vérificateur Général du Sénégal dirige l’IGE pour une durée de sept ans, non renouvelable : « Les inspecteurs généraux d’état effectuent et dirigent des missions d’inspection, de contrôle, de vérification, d’audit, d’évaluation, d’études et d’enquêtes qui leur sont confiés par le Président de la République. Ils sont dirigés par un Inspecteur général d’Etat qui porte le titre de Vérificateur général du Sénégal (VGS), nommé par décret pour une durée de 7 (sept) ans non renouvelable ».
Nommé le 25 juillet 2013, les fonctions de M. François COLLIN, en sa qualité de Vérificateur Général du Sénégal, prennent fin le 25 juillet 2020, soit exactement dans une semaine (7 jours).
25 juillet 2013 – 25 juillet 2020 = 7 ans.
Nous veillons, car Macky Sall a nommé illégalement à l’IGE, Cheikh Awa Balla Fall, membre de l’APR, en violation totale des dispositions de l’article 5 du décret n°2007-809 fixant les règles d’organisation et de fonctionnement de l’IGE qui prescrivent que  « le recrutement des inspecteurs généraux d’état au tour extérieur est subordonné à l’avis préalable d’une commission consultative créée par arrêté présidentiel ». La stratégie de Macky Sall est de politiser et neutraliser tous les organes de contrôle (infiltration des organes par des membres de l’APR nommés illégalement au sein des organes de contrôle – ex la nomination d’Emné Fakhry BA, comme membre de l’assemblée de l’OFNAC). La vigilance des citoyens est requise concernant la nomination du nouveau Vérificateur Général du Sénégal.
Nota bene : l’âge d’admission des IGE (inspecteurs généraux d’Etat) à la retraite étant fixé à soixante-cinq (65) ans par l’article 27 de la loi n° 2005-23 du 11 août 2005 portant statut des inspecteurs généraux d’Etat, M. François COLLIN, qui est actuellement âgé de 63 ans (né en 1957) pourra faire valoir ses droits à une pension de retraite dans 2 ans, soit en 2022. Néanmoins, il ne pourra plus porter le titre de Vérificateur Général du Sénégal et diriger l’IGE, à compter du 25 juillet 2020 : le Vérificateur Général du Sénégal est nommé pour une durée de 7 ans, non renouvelable. C’est la loi.
Seybani SOUGOU – E-mail : [email protected]

8 Commentaires

  1. Cheikh Awa Balla Fall sera dégagé de l’Inspection générale d’Etat par un coup de pied au cul par le prochain vrai président pour le moment il peut porter son titre honteux d’inspecteur général d’Etat qui est trop grand pour sa petite gueule de laudateur et de valet

  2. François Collin sert l’État depuis plus de 30 ans ! Son expérience, son professionnalisme et sa discrétion exigent de le garder encore plusieurs années dans l’IGE ! Sougou et tes stupides sougoueries, arrête d’attaquer de hauts commis de l’État qui ont consacré leurs vies à servir notre pays malgré les hauts et les bas, et quel que soit le régime politique en place ! Pendant que toi tu n’es qu’un parasite paresseux qui n’a jamais été utile même pas à son quartier ici à Dakar… Tchipiri…

    • Après avoir lu le texte de Sougou et votre commentaire, on voit clairement que l’abruti c’est vous. Le texte n’est pas dirigé contre M. Collin. Il s’agit de dire qu’il ne peut pas renouveler et c’est la loi. Le mandat unique est l’une des plus importantes garanties de l’indépendance de l’IGE. M. Collin a beaucoup servi l’Etat et dispose d’une riche expérience. Eh ben que Macky exploite cela ailleurs, mais pas à l’IGE. Votre stratégie c’est l’usure des activistes, que Sougou ne se laisse pas distraire quand bien même tous ses postes ne convainquent que.

  3. Article bien écrit et bien pertinent qui nus donne plein d’informations utiles ! C’est bien ! Je pense que l’Etat de droit sera respecté pour ce Pays qu est le Sénégal, totalement à l’opposé du Mali !Le Peuple Sénégalais n’a pas besoin de prendre exemple sur le Peuple Malien, le Mali un Etat qui n’existe plus que de nom où toutes les lois de la « République » sont bafouées !
    UN PEUPLE UN BUT UNE FOI

  4. Merci beaucoup Mr. Sougou pour ces précisions combien utiles, surtout pour des non « initiés » comme moi. Vous avez raison il y’a eu des précédents, des cas flagrants de violation de nos lois par celui qui est chargé de les protéger en premier. Il se dit « gardien de la constitution » alors qu’il est le premier pourfendeur de notre charte fondamentale. Toutes ses décisions sont très souvent motivées par des calculs politiciens, qui visent la satisfaction de ses intérêts et de ceux de son clan. Il n’a cure de la république et de ses lois contraignantes, de la souffrance de ses populations dont la misère s’accroit de jour en jour, à cause de sa gouvernance chaotique de l’état. De républicain nos gouvernants ne portent que le nom, ils n’appréhendent, ne comprennent ni ne croient aux principes et valeurs républicains. En faite l’exercice du pouvoir devrait être confié à de Grands Hommes d’Etat, qui ont fini de comprendre, d’aimer et d’adopter les principes et valeurs qui fondent un état démocratique, républicain vouant un respect aux lois, aux règles d’égalité, d’équité et de justice entre ses citoyens.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here