XALIMANEWS- A Touba, les manifestants saccagent tout sur leur passage. Ils ont brulé une ambulance, malmené des malades, mis à sac des édicules et la station régionale de Rfm, l’agence de la Sénélec et la Poste de Touba. Excédé, le khalife général des mourides Serigne Mountakha Mbacké a demandé, à travers une déclaration publique, aux jeunes d’arrêter les manifestations immédiatement.

Comme à Touba, les populations ont violemment manifesté à Tivaouane où un commandant de gendarmerie a été blessé, Thiès, Ndiassane et à Tamba pour réclamer la fin de l’état d’urgence et la reprise des transports interurbains.

Avec CaféActu

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here