XALIMANEWS- Ahmed Khalifa Niasse ne fait pas partie de ceux qui déclarent que Moustapha Cissé Lô mérite son sort. Bien au contraire, il demande au président de la République de donner une occasion à son lieutenant de se relever :
 » Si je voyais mon ami le Président Macky Sall je lui aurais dit ceci:
 » Cette fois-ci, Monsieur le Président vous avez une occasion en or de montrer votre magnanimité. Un fidèle compagnon qui trébuche on lui tend la main. On l’aide à remarcher normalement. N’utilisons surtout pas la force. À moins que ce ne soit la camisole de force », indique-t-il.

2 Commentaires

  1. Je reste persuadé qu’il relève de la Psychiatrie ; oui, le niveau super élevé d’insolence (obscénités, grossièretés) ne peut témoigner que de l’existence d’un trouble psychiatrique (maladie mentale) ; il souffre d’une névrose et délire véritablement (maladie de persécution) ; et il lui faut donc nécessairement une assistance médicale (et surtout spirituelle), afin de le « déradicaliser » et d’éviter l’irréparable (réactions disproportionnées imprévisibles). Oui, tous les fous ne sont pas fous à lier ; il y’a même des génies (savants, entre autres) qui sont d’authentiques psychopathes (malades mentaux) …

  2. En fait, vous lui demandez d’agir subjectivement avec laxisme face à des faits graves notoirement objectifs réitérés. Des fautes suivantes moult fois récidivées:
    • non-respect de l’obligation de discrétion et de loyauté ;
    • critiques, injures, des menaces, violences ;(physiques ou verbales)
    • erreurs, irresponsabilité ou négligences commises dans le travail,
    • Et sans aucun doute une incompatibilité manifeste d’humeur entre le fautif et les membres de son milieu de travail;;
    Des fautes hautement répréhensibles à répétitions dans l’exercice de la fonction que la compétence managériale objective du chef commande sans faiblesse de réprimer par souci d’exemplarité, d’équités dans les sanctions négatives et positives à respecter parce que l’impunité pousse à la récidive et est de nature à répandre l’indiscipline généralisée et le désordre dans le milieu du travail, comme partout en famille, dans toute organisation et dans la société. Il faudrait de la rigueur, de la bonne tenue, du respect et le sens de la responsabilité de la part de la part de tous à tous à tous les niveaux. Notre société souffre éminemment d’écarts inadmissibles de comportements et de manquements trop fréquemment

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here