Suite à la publication d’un article dans la presse, l’Ambassadeur Amadou Diop a apporté des précisions sur un présumé scandale concernant l’aide financière accordée aux sénégalais de la diaspora, en Belgique et au Luxembourg, avec comme mis en cause un employé au sein de l’Ambassade.

Il urge de signaler que la gestion et la mission du comité de gestion de cette aide, composé de l’Ambassadeur, de l’agent comptable, du député de la diaspora Hamady Gadiaga, du président de l’association des sénégalais de Belgique, Abouna Mbaye, ont été transparentes à tout point de vue.

Pour preuve, durant tout le processus, la communauté sénégalaise, dans son ensemble, a été informée et impliquée du déroulement de l’attribution de ces fonds.Quid de la femme incriminée ou non, tout sénégalais remplissant les conditions peut prétendre à cette aide, un droit fondamental pour tout sénégalais.

Et pour bénéficier de l’aide financière, le candidat doit fournir une demande dûment motivée, une carte d’identité nationale ou un passeport en cours de validité ou une carte consulaire. Pour les étudiants, produire un certificat d’inscription 2019-2020 et une attestation de non boursiers ou tout autre document attestant l’éligibilité.Personne dans le comité ne connait l’identité de la demandeuse et ne l’a jamais associée à une tierce personne. Donc, il ne saurait avoir de complicité, ni d’amalgame.

A ce titre, les publications dans la presse sont sans fondements et les manœuvres malsaines ne peuvent en aucun cas remettre en cause la diligence, l’intégrité et la neutralité du comité.Pour cause, les responsables associatifs de tous horizons, contrairement à ce collectif inexistant, ont félicité le comité de gestion pour sa réactivité, sa disponibilité et sa gestion transparente de ce Fonds de riposte de l’Etat qui a pour volonté d’apporter une assistance symbolique à ses enfants vivant dans la diaspora contre les effets de la Covid-19.

Jamil Thiam
Bruxelles

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here