Au delà des insultes, Moustapha Cissé Lô a fait de graves révélations qui doivent attirer notre attention et davantage nous convaincre que ces parvenus qui nous gouvernent ont fini de piller ce pays.

Moustapha Cissé Lô qui est le premier vice-président de l’Assemblée nationale nous renseigne que:

1- Le Ter a été surfacturé.

2- La réfection du building administratif qui a officiellement coûté 17 milliards a aussi été surfacturée.

3- Farba Ngom s’est accaparé d’une bonne partie du foncier de la foire et a construit une villa avoisinant le milliard aux Almadies.

4- L’immoralité connue (alcool et sexe) d’un proche du couple présidentiel, Yakham Mbaye.

Non sans terminer par menacer de saisir la CREI pour dénoncer les mis en cause. Et de nous faire savoir que le président de la République traine des casseroles. Comme pour dire pour nous faire savoir qu’il est passible aussi de poursuites.

Dans un État respectueux de sa sacralité, le procureur de la République se serait auto-saisi à la minute. Je rappelle que c’est ce même Moustapha Cissé Lô qui avait publiquement informé que ce sont des autorités sénégalaises qui font entrer la cocaïne dans ce pays et qu’il est prêt à délivrer la liste. Pourtant jusqu’à présent non auditionné malgré la gravité de telles révélations.

Moustapha Cissé nous réconforte dans cette vision que le Sénégal doit se laver de certaines ordures humaines. Et la responsabilité de chacun de nous est interpelée.

3 Commentaires

  1. Justice au Sénégal? Mon œil! Le Sénégal est un pays de rapaces au pouvoir! Pendant ce temps, un des plus grands bandits truands et opportuniste est tapis dans l’ombre attendant son heure. Ce grand truand, soupçonné dans de grandes affaires sous Wade, ne s’engage dans aucun deb?t d’idée (il n’en a pas, d’idées). Il paraît qu’il est en train de constituer son budget de prochaine campagne présidentielle avec la diaspora. Ce n’est pas lui qui irait dénoncer le fichier électoral. Il compte s’en servir à son profit … Il est plus dangereux que Wade et Macky Sall réunis. Vous parlez de sur facturation? C’était son sport favori à … Thiès.

  2. Qui, comment et par quel processus de tels individus ont-ils été élevés au rang d’«honorabilité»?Et si c’est notre processus de sélection qui serait inadapté et totalement inapproprié? Il faudrait une génération d’hommes nouveaux compétents pétris de valeurs et de patriotisme, qui ne veulent rien pour eux-mêmes mais qui veulent tout faire et tout donner au pays et a la nation

  3. Légèreté, laxisme, voilà ce qui caractérise la gestion de l’état et de son patrimoine global. La devise de nos dirigeants c’est de se servir, s’en mettre plein les comptes, pour bâtir un trésor très substantiel, qui leur permette d’avoir une vie dorée au soleil. Ce constat est d’autant plus grave, que cela se fait au mépris de toute règle d’éthique, au regard du contrat moral passé avec le peuple sénégalais. Tous les régimes qui se sont succédés dans ce pays ont prôné la défense des intérêts matériaux et moraux du peuple, avec comme support de base la bonne gestion du patrimoine et des deniers publiques. Mais la frénésie, la boulimie, l’obsession du pouvoir et des richesses de ce bas monde constituent les principaux maux de nos amis politiciens, les obstacles de notre émergence. Le peuple trahi, meurtri semble se résigner face à des dirigeants acquis à la corruption, aux spoliations et aux prévarications sur fond d’une perpétuelle trahison, conspirée par un système comploteur, manipulateur.
    Ce pays a besoin d’un lavage à grande eau pour le débarrasser totalement de toute impureté, de ces saletés qui inhibent sa clarté, sa transparence dans sa gouvernance en vue d’être fiable, viable et respecté pour le plus grand bonheur de ses fils.
    Aujourd’hui, le seul combat citoyen qu’il faille mener dans ce pays, c’est de restaurer l’autorité et les valeurs de l’état, qui doit être capable en toute circonstance, d’assumer le rôle régalien qui est le sien. Il nous faudrait avoir un état fort, constitué d’institutions crédibles, animées par des hommes et des femmes valeureux, habités d’un esprit républicain indéfectible.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here