L’Etat a quasiment tordu le bras à Eiffage en ce qui concerne la renégociation du contrat sur l’autoroute à péage. Du prix initial en en nombre de kilométrages, Eiffage avait largement atteint ses objectifs , sans pour autant respecter les clauses, renseigne Source A.

Au départ, les prévisions, en termes de fréquentation journalière de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio, étaient de l’ordre de trente mille (30.000) à cinquante mille (50.000) voitures.

A l’arrivée, ces chiffres ont été largement dépassés d’autant qu’en moyenne, quatre vingt dix mille (90.000) voitures empruntent quotidiennement cet axe routier.

Cependant, l’Etat ne s’est pas laissé faire et a tordu le bras de Senac.S.A qui changera de dénomination.

leral

1 Commentaire

  1. Vous n’avez rien dit ici ce qui nous intéresse c’est la baisse effective des prix pour nous consommateurs pas des dénominations ou autres choses. Nous voulons du concret et pas de slogans.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here