Xalimanews- La Sûreté du Québec a procédé à l’arrestation de quatre personnes, mardi matin. Ces derniers sont accusé d’avoir tenté de tuer un avocat à sa résidence de Mont-Saint-Hilaire, en Montérégie, le 26 mars dernier.

Cette tentative de meurte serait commanditée puisque les quatre individus semblent n’avoir aucun lien avec la victime.

L’identité de ces individus est dévoilée et il s’agit de Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye, 40 ans, Daouda Dieng, 35 ans, Amadou Tidiane Diaw, 27 ans et Mouhamadou Moustapha Ndiaye, 26 ans. Ils seraient originaires du Sénégal.

Des perquisitions ont été menées à trois adresses dont l’appartement occupé par Daouda Dieng, à Brossard.

Les deux premiers, arrêtés par le Groupe tactique d’intervention (GTI), devraient comparaître aujourd’hui au palais de justice de Saint-Hyacinthe pour répondre notamment à des accusations de tentative de meurtre.

Lors de son arrestation, Dieng a eu le réflexe de se jeter du troisième étage de son immeuble à logements afin d’échapper aux forces de l’ordre et s’est retrouvé avec une blessure à la cheville. Il a été envoyé à l’hôpital, où il a pu être interrogé.

Son geste impulsif pourrait s’expliquer notamment par le fait qu’il est visé par un mandat d’arrestation américain pour une histoire de fraude, en plus de n’avoir aucun statut légal au Canada.

Ses trois complices présumés, dont un demandeur d’asile en attente d’une décision et un autre dont le statut de citoyen est non conforme, ont également été interrogés mardi.

Selon la SQ, ces personnes arrêtées n’ont aucun lien avec la victime dans cette affaire qui se trouve être Me Nicholas Daudelin. Ce constat renforce l’hypothèse des enquêteurs, qui laissait croire qu’une tierce personne avait commandé le meurtre du jeune avocat.

Celui-ci n’aurait d’ailleurs rien à se reprocher, indique la police. Selon les sources de droit-inc, il aurait plutôt été visé en raison de son implication dans une poursuite civile qui oppose Desjardins et la Banque Nationale à un important promoteur immobilier de Joliette, Jean-François Malo.

Selon la poursuite déposée par les institutions financières, l’homme d’affaires de Lanaudière aurait détourné 10 millions $ en utilisant des stratagèmes frauduleux.

Le 26 mars, en soirée, l’avocat spécialisé en droit civil et commercial a reçu la visite de deux hommes à sa résidence de Mont-Saint-Hilaire. Lorsqu’ils ont sonné, Me Daudelin a refusé d’ouvrir, mais ces derniers se sont empressés d’ouvrir le feu. Le procureur a été blessé à la jambe, mais son pronostic vital n’est pas engagé.

L’enquête de la SQ n’est pas terminée puisque d’autres arrestations pourraient suivre.

Source: Le journal de Montreal.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here