XALIMANEWS- La G88 s’est prononcée sur la pandémie à coronavirus au Sénégal. Elle interpelle les autorités pour que cette crise sanitaire soit prise en charge afin qu’elle soit maitrisée. Voici l’intégralité du communiqué publié à cet effet:

 » La COVID 19 s’est développée à Wuhan en Chine en décembre 2019 avec une expansion croissante à travers le monde depuis lors. C’est pourquoi, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré une pandémie le 11 mars 2020 Dès le premier cas connu dans notre pays le lundi 02 mars 2020, une stratégie de gestion de crise avec diverses mesures corollaires a été mise en application. L’état d’urgence sanitaire a été décrété et couvre-feu imposé. Une cellule de crise a été mise en place en agrégeant plusieurs expertises, le plateau médical a été renforcé et tous les lieux publics et privés pouvant occasionner des rassemblements de masse (écoles, universités, etc.) ont été fermés ainsi que les frontières. Une communication d’accompagnement a été promue. Elle a permis d’être à jour sur l’évolution de la maladie au Sénégal et de vulgariser les gestes dits barrières. Dans le cadre du Programme de résilience économique et sociale, les secteurs les plus impactés par la paralysie de l’économie interne et celle mondiale ont été financièrement soutenus. Cette dynamique de soutien est toujours en cours et a, sans aucun doute, permis à notre pays de prendre la deuxième place mondiale dans un classement publié dans le magazine américain USA today. L’état d’urgence sanitaire et le couvre-feu y afférents ont été levés le 30 juin 2020 après constat fait que cette pandémie pouvait persister. Le nouveau paradigme sous-jacent à la reprise de l’économie était « d’apprendre à vivre avec le virus ». Cette situation sanitaire n’a pas manqué d’interpeller G88 qui a publié un communiqué le 9 mai 2020 afin de saluer les initiatives prises et de faire des recommandations aux autorités publiques et privées. G88 réitère ses encouragements aux autorités publiques et adresse ses vives félicitations au corps médical qui de manière constante et désintéressée est en train de remplir son sacerdoce. Il demeure qu’à l’état actuel, dans notre pays, la COVID 19 est toujours une menace sanitaire, économique voire sociale avec des impacts futurs non encore mesurables. La courbe des décès est par surcroît bien présente malgré les résultats remarquables du dispositif sanitaire. G88 exprime ses inquiétudes face à cette situation persistante qui ne présente, pour le moment, aucune lisibilité et visibilité définitives sur une probable sortie de crise. D’où la nécessité pour le Sénégal d’être vigilant, de redoubler d’efforts et de consolider sa stratégie de lutte contre cette pandémie. A cet effet :

– G88 appelle à revoir la deuxième phase de la gestion de la pandémie. Véritablement, apprendre à vivre avec le virus exige des sacrifices et une abnégation de la part de chaque citoyenne et citoyen. Or, c’est avec regret qu’il constate une atmosphère de relâchement qui n’est pas de nature à ralentir la propagation le virus.

G88 invite à tirer le bilan de la communication à tous les niveaux de responsabilité, pour une meilleure efficacité et de mettre en place une nouvelle approche communicationnelle.

– G88 invite à une meilleure implication de l’ensemble des autorités religieuses, coutumières et de toutes les forces sociales avec une communication adaptée.

– G88 invite à une mobilisation plus efficiente de l’ensemble des prescripteurs sociaux, avec une attention particulière à la jeunesse.

– G88 invite l’Ordre des médecins du Sénégal à une meilleure implication, afin de préserver la discipline et d’éviter le discrédit des instances médicales.

– G88 invite l’Etat du Sénégal à tirer le bilan de la distribution des vivres et de l’aide sociale.

– G88 exhorte toutes les composantes de la nation, dans un élan solidaire et responsable, à circonscrire les risques, d’aggravation de la pandémie à l’échelle locale, liés à la tenue des grands événements religieux, culturels et sportifs.

– G88 invite toutes les parties à une rigoureuse application des protocoles sanitaires inclusifs dans le cadre de l’ouverture progressive des lieux d’enseignement.

– G88 invite à créer, dès à présent, un cadre prospectif de concertation et d’échange, pour penser l’après COVID19.

Fait à Dakar, le 12/09/2020 Souleymane GAYE, Coordonnateur G88. « 

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here