===

Quand les 12,5 milliards ont été annoncés en faveur de la Diaspora, le Secrétaire d’État aux Sénégalais de l’extérieur avait estimé qu’il s’agissait d’un « bel hommage à la diaspora » de la part du Président de la République. Je n’avais pas la même appréciation de ce geste, mais je lui ai laissé cette opinion en respect pour les exigences de la démocratie.

Je souhaite simplement rappeler que la diaspora a surtout besoin qu’on le RESPECTE. Or l’État du Sénégal s’illustre, surtout dans cette crise sanitaire, par un IRRESPECT inacceptable à l’endroit des Sénégalais de l’extérieur.

Dois-je rappeler à l’État que l’hommage le plus pertinent à un compatriote décédé est de lui permettre une sépulture décente, dans son pays ? Surtout que lesdites personnes, quand elles étaient en vie, avaient en seul et même rêve : assurer une existence décente à leurs familles et donc à leur pays. Ce sont de véritables guerriers et il faut avoir vécu une fois à l’étranger pour se rendre compte des sacrifices qu’ils font et des risques qu’ils prennent pour le bien-être de leurs proches restés au pays.

Sous ce rapport, il est inadmissible que le gouvernement ferme les portes du Sénégal aux dépouilles de compatriotes décédés. Rien ne le justifie, ni d’un point de vue médical ni au plan scientifique. La morale même réprouve cette décision qui semble dire à l’immigré : « tant que tu peux apporter au pays tu es la bienvenue, mais une fois mort reste où tu es, le pays n’en a que faire de toi ». C’est moralement un scandale absolu.

Cette décision est d’autant plus inconcevable que tout dernièrement une personne célèbre, Pape Diouf pour ne pas le citer, est décédée du Covid-19 et repose désormais au cimetière musulman de Yoff. Toutes mesures avaient pu être prises pour que la mise en terre se déroule sans conséquence sanitaire sur ceux qui en étaient chargés.

La dépouille d’une personne décédée du Covid-19 dans les pays du nord ne subit pas un traitement différent. La technique étanchéification du cercueil d’ailleurs est bien plus fiable en Europe ou en Amérique. La dépouille est enfermée dans un sac étanche, puis placée dans un cercueil, qui est ensuite scellé. Il est impossible de l’ouvrir sauf à utiliser les gros moyens. C’est ce cercueil qui est mis en terre tel quel. Il n’y a donc pas de lavage mortuaire sur le sol sénégalais. Autant dire que raisonnablement le rapatriement d’un corps depuis l’étranger ne représente aucune menace d’un point de vue sanitaire. Une fois au Sénégal, le protocole suivi est celui défini par les autorités sanitaires pour la prise en charge des patients décédés du Covid-19.

Si cela peut rassurer, l’État pouvait même définir un carré non loin de l’aéroport pour enterrer les dépouilles de ces compatriotes. Il pourrait servir de point de lieu de recueillement, car à n’en pas douter ces personnes sont tombées dans le champ d’honneur, tels des soldats qui défendaient leurs pays.

J’invite donc l’Etat du Sénégal à ne pas ajouter l’indignité à la douleur des familles et au drame de perdre la vie dans un pays étranger, loin des siens. Aucun Sénégalais de l’extérieur ne mérite ce traitement. Pire, le message adressé à la diaspora est plus que dévastateur quand on sait que cette force vive assure quotidiennement au Sénégal de quoi ne pas sombrer dans une catastrophe économique insurmontable.

J’invite enfin tous ceux qui tiennent à la dignité de ces vaillants Sénégalais de signer la pétition en bas de ce texte et de la faire circuler afin que nul n’en ignore.

Puisse le Très-Haut veiller sur nous tous et qu’Il renforce la protection de nos vaillants compatriotes où qu’ils se trouvent.

Pétition: https://www.change.org/p/macky-sall-rapatriement-des-corps-…

Seydina Omar Ba

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here