XALIMANEWS : Deux mois après son déconfinement, Antananarivo, la capitale de Madagascar a été de nouveau placée en confinement en raison d’un regain de propagation du coronavirus, a annoncé dimanche la présidence malgache.
« La région d’Analamanga (dont fait partie la capitale) retourne au confinement total » a indiqué un communiqué de la présidence de la République malgache au lendemain du conseil des ministres. Ces mesures ont été prises « pour cause de propagation de l’épidémie et l’accroissement des cas de Covid-19 » explique le communiqué. « La région d’Analamanga est fermée à toute circulation, l’entrée comme la sortie, à partir de lundi jusqu’au 20 juillet ». « Seule une personne par foyer a le droit de sortir dans la rue de 6h00 du matin à 12h00 », contre 17h00 auparavant, ajoute le texte.

Habitué à recenser des dizaines de cas de coronavirus par jour, l’autorité sanitaire malgache a rapporté des centaines de cas au quotidien depuis trois jours, dont 216 pour samedi, un record pour le pays. Les 216 cas de coronavirus de samedi ont été recensés sur 675 personnes testées.

De nouveaux dispositifs de restriction de circulation ont été instaurés au ministère de l’Économie et des finances où aucun usager extérieur ne sera autorisé à entrer et à circuler pour une durée indéterminée. Le retour à la normale des activités du tribunal d’Antananarivo a été reporté sine die, selon un communiqué du ministère de la Justice. Les réunions du gouvernement se font par visioconférence, selon le communiqué de la présidence.

Dans la capitale, les habituels défilés nuptiaux du weekend ont fait place à des cortèges mortuaires et dans les journaux, les rubriques nécrologiques multiplient les annonces de décès de pesonnalités de toutes catégories.
Sur les réseaux sociaux, des médecins ont exprimé leur solidarité pour des collègues décédés et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Madagascar a déploré la perte d’un de ses médecins.
Les statistiques officielles du gouvernement ne révèlent que deux morts par jour, ramenant à 29 le nombre de décès du coronavirus depuis le début de l’épidémie.
Au total, 1.621 personnes vivent avec le virus actuellement sur la grande Île avec 31 formes graves, parmi les 23.000 personnes testées depuis le début de l’épidémie.
Source : Tv5 monde

5 Commentaires

  1. Il fallait s’attendre à cette mauvaise surprise parce qu’on ne guérit pas cette maladie avec de la poudre de perlimpinpin sauf pour certaines formes pas du tout graves. Les utorités médicales du Sénégal on été bien inspirées en ayant quelques réserves sur le remède de nos cousins de la grande Île ! C’est quand bin qu’ils aient osé sans causer des dégâts dramatiques sur les populations .

  2. Ma crainte est que pendant moins un an, le temps nécessaire, selon les scientifiques qui s’acharnent au travail pour trouver le vaccin qui empêcherait les contaminations, il y ait au Sénégal et même partout ailleurs dans le monde des cas par centaines, et des DC par dizaines chaque jour. Pour être francs avec les populations Sénégalaise, les partisans du laisser vivre avec le virus tout en adoptant les mesures barrières, devraient avoir le courage qu’il y aurait forcément ce que l’on appelle une contamination ou immunité collective ! C’est comme qui dirait, ce virus serait comme un chasseur disposant d’assez de cartouches de fusil pour attendre au bout d’un bosquet tout gibier qui sortirait de sa cachette pour faire feu. Aussi longtemps qu’il y aura du gibier qui s’aventurerait dehors, le chasseur fera feu. La question e de savoir si cette COVID 19 pourrait disparaître comme par enchantement. MA réponse est non dans la mesure où il n’est pas saisonnier, il a été fabriqué ! Cela n’engage que moi et loin des thèses « »complotistes » !

  3. Ce machin d’Artemisia que propose le président malgache est un vrai poison ! Aucune étude sérieuse n’a été faite sur cette bizarre décoction et même les scientifiques malgaches l’ont déconseillé ! Ici au Sénégal, si quelqu’un veut voir mourir rapidement son parent malade du coronavirus, donne-lui l’artemisia malgache…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here