XALIMANEWS- Le chanteur-compositeur El Hadji Ndiaye est l’invité de la rubrique « Comment vivre avec le coronavirus » de Xalima de cette semaine. En effet, après avoir fait le bilan à mi chemin de la présence du coronavirus au Sénégal et en Afrique en général, il tire sa conclusion. Si certains trouvent que vivre en présence de la maladie sans être contaminé est quasi impossible, l’artiste pense le contraire. Il est d’avis que les africains ont toujours vécu avec des pathologies plus graves sans être inquiétés: « nous n’avons pas le choix, c’est un choix mondial et il n’y a rien à faire. Ici en Afrique, on vit toujours avec le paludisme qui tue plus que le coronavirus ainsi que plein d’autres maladies qui font autant de ravages. La tuberculose, le tétanos, la bilharziose, le sida, … La liste est bien longue », fait-il savoir. « On a l’habitude on va encore faire avec », insiste-t-il. Cependant, précise-t-il, « il est necessaire de prendre les precautions incompressibles ».

El Hadj Ndiaye trouve que cette pandémie doit ouvrir les yeux aux africains une bonne fois pour toutes et que ces derniers doivent se rendre compte qu’il est temps qu’ils prennent en main le destin de leur continent sans compter sur les autres:  » l’Afrique vient encore une fois et brutalement de se rendre compte qu’il est devenu inevitablement urgent que l’on prenne notre destin en main », dit-il.

Et aux occidentaux, il demandera d’annuler, tout bonnement, la dette que l’Afrique leur doit au lieu de vouloir mobiliser des fonds pour aider le continent noir:  » lors de la dernière rencontre du G20, l’Occident avait décidé qu’il allait mobiliser 5000 milliards de dollars pour l’après Covid alors que l’Afrique n’en demande qu’environ 350. Plutôt annuler notre dette ( plusieurs fois payée) », suggère-t-il.

Compte tenu de cela, il demande aux africains de barrer la route à ces gens en s’unissant pour un seul but: « l’occident n’accorde qu’une moratoire d’au maximum un an. Ne devons nous pas nous mettre ensemble contre cette grosse arnaque de l’histoire et enfin refuser d’être assis en haillons sur des mines d’or et de diamant qu’on nous vole depuis toujours », assène-t-il. « Nous avons tout mais nous ne le voyons pas. On nous trompe avec des gadgets et nos élites jouent aux rois. Cela me rappelle une de mes vieilles chansons golo rigolo », conclut-il.

Mariama Kobar Saleh

1 Commentaire

  1. Non il ne faut pas demander aux pays occidentaux d’annuler la dette que les pays africains leur doivent ! C’est une demande de nafèkhe, de paresseux et d’hypocrites ! Un africain responsable doit demander que les milliards de dollars détournés par les présidents africains, leur familles et leurs lobbys soient retournés en Afrique ! C’est la seule demande valable et laissez les occidentaux s’occuper de leurs pays !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here