Le président américain a par ailleurs déclaré que les évènements survenus dimanche 31 mai dans la capitale fédérale étaient une «honte», les considérant comme des actes de «terrorisme intérieur». Il appelle les gouverneurs à prendre les décisions nécessaires pour «dominer les rues». En parallèle de cette prise de parole officielle, les forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogène sur des manifestants rassemblés à l’extérieur de la Maison Blanche.

rfi.fr

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here