Les émeutes pour la levée de l’état d’urgence ont viré au drame à Kaolack. Des jeunes manifestaient devant le domicile du maire de la ville pour exiger la levée des mesures restrictives prises par l’Etat du Sénégal pour contenir la pandémie. L’intervention de la police pour disperser la foule a été violente. Selon la Rfm, un pick-up des forces de l’ordre a violemment percuté un jeune manifestant.
Ce dernier, âgé de 23 ans, serait entre la vie et la mort aux urgences de l’hôpital Ibrahima Niasse de Kaolack, rapporte la source.

Les débordements nés de la série de manifestations contre le couvre-feu deviennent de plus en plus inquiétants. Après une première vague dans plusieurs localités dans la nuit du mardi au mercredi, une autre série d’émeutes a eu lieu la nuit dernière, occasionnant par endroits, des affrontements entre la police et les jeunes manifestants. A Kaolack, le pire s’est produit quand le jeune Alioune Diouf, a été violemment percuté sur la chaussée par le véhicule de la Police qui le pourchassait.

L’action, qui était filmée et diffusée sur les réseaux sociaux par des curieux qui observaient la scène du haut de leur balcon, fait froid dans le dos et laisse croire que le conducteur du véhicule de la police aurait sciemment heurté la victime, actuellement admis aux urgences à l’hôpital El Hadji Ibrahima Niasse et dans une situation critique. « Entre la vie et la mort », selon des témoins de la scène qui ont d’ailleurs propagé la rumeur de sa mort dès le début des faits.

Autre constat : après l’accident, le jeune a dû être évacué par les riverains puisque les sapeurs-pompiers, alertés, n’auraient pas voulu prendre le risque de se présenter sur les lieux du drame pour ne pas subir la furie de des manifestants, comme cela a pu être le cas dans d’autres manifestations ces derniers jours

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here