Aujourd’hui nous pouvons noter, pour nous en désoler, que l’activisme politicien cherche à installer l’ État du Sénégal dans un bourbier. Et dans lequel, malheureusement, la Nation devra se mouvoir. Vouloir avancer dans du sable mouvant, pour un peuple, s’avère impossible. Bien que les populations accordent à la République le même intérêt.
Mais, attention, l’ère de l’activisme subjectif continue sa marche au Sénégal après soixante ans d’indépendance. Même si les citoyennes et les citoyens, sans être démotivés, avancent avec une fascinante détermination. Et transcendent, avec ardeur, toute désespérance.
Heureusement, l’événementiel politique hypertrophié à volonté par certains média nationaux n’a pas encore laminé le courage moral. Encore moins le courage patriotique. Ces deux valeurs constituant la substantifique moelle d’une Nation en marche.
Cependant, l’irresponsabilité et l’absence de sincérité notées chez les acteurs « politicards » menacent la cohésion nationale. Et dégagent, dans une certaine mesure, des relents annonciateurs d’une déconfiture de l’unité citoyenne.
Les populations du Sénégal encadrent leur patriotisme et se refusent d’aliéner leur Nation. Celle là qui entend, aujourd’hui, réduire toutes les fractures qui découlent du mauvais encadrement de la pratique de la gouvernance nationale. Qui, du reste, est confisquée par des responsables politiques qui veulent faire croire au peuple que le soleil se lève désormais à l’ouest du pays. Mais quelle que soit l’intensité de la communication à ciel ouvert rien ne peut faire adhérer le peuple à ce « propagandisme » déployé par certains opportunistes. Ils oublient que ce peuple a gagné en conscience citoyenne et entend, entre 2020 et 2030 enterrer anachronisme, « propagandisme » et diktat. Toutes ces choses qui empêchent la transformation attendue de la rupture pour l’accès à un meilleur futur en ce siècle.
Il faudra vaincre ce  » catastrophisme » qui avance à grands pas. Surtout assurer à la jeunesse un avenir sûr et éradiquer tous les traumatismes sociaux qui retardent le décollage socioéconomique du Sénégal.

Wagane Faye
Professeur d’Anglais
E-mail : [email protected]

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here