Depuis plusieurs semaines, Facebook subit la pression d’activistes et d’une partie de ses employés, qui exigent une modération plus intransigeante des contenus jugés haineux. Mark Zuckerberg a annoncé de nouvelles mesures allant dans ce sens à la suite du boycott de son réseau social par plusieurs grandes entreprises. Jim Michel-Gabriel, avocat en droit des médias, analyse cette information.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here