XALIMANEWS : Selon les informations de Libération online, l’Inspection générale d’Etat (Ige) a remis aujourd’hui trois rapports au Président. Il s’agit des rapports 2016, 2017 et 2018-2019 dont le Forum civil exigeait la publication depuis plusieurs mois maintenant.

3 Commentaires

  1. Le Président Politicard Macky SALL a prouvé par le passé qu’il lui faut deux à trois années pour lire un Rapport de l’IGE. Macky SALL, le plus nul de tous les Présidents que le Sénégal a connus, est dépassé par les événements…
    Le gros problème du Sénégal est que nous avons un Président, Chef de Parti politique qui passe donc tout son temps à faire de la politique politicienne d’où son échec patent, cuisant et retentissant à la tête du Sénégal qui ne cesse de reculer sous son magistère.
    La Solution : le contraindre, par une grande mobilisation, à la démission pour sauver le Sénégal en très grand danger…

  2. D’accord avec ton analyse mais pas du tout avec ta solution. Il ne faut pas ouvrir cette brêche car c’est remettre en cause les institutions du pays.
    C’est son dernier mandat, s’il a commis une haute trahison , il faudra le traduire devant la Haute Cour de Justice
    Wasalaam

  3. Triste pays ou les scandales sont énumérés en fonction de la couleur du temps. C’est grave d’assister à un climat de suspicions permanentes qui règne dans ce pays. On dirait que la gestion « sobre et vertueuse » de notre cher Prési. n’a pas du tout produit l’effet escompté, c à d rassurer les populations quant à un présent acceptable, et l’espoir de lendemains prometteurs. Tout au contraire, il y’a de plus en plus de méfiance et de défiance des citoyens vis à vis de leurs dirigeants. La déception est perceptible partout, la paupérisation des masses s’est accrue. La crise de la Covid-19 mal gérée par ce régime, est venue accentuer cette situation. Tout ce qu’on peut retenir, c’est qu’il y’a réellement échec de nos politiques sur toute la ligne.
    Pourquoi le Chef ne tire t-il pas les conséquences d’un tel échec, d’une telle déroute?
    Ah encore cette boulimie du pouvoir, la plus perverse de toutes, elle peut mener à toutes les dérives. Il Faut se méfier, le pouvoir corrompt, rend « fou », c’est pourquoi on en verra encore, ceux qui ne pourraient envisager la vie en dehors des sphères du pouvoir. Surtout lorsqu’ils ont eu à goutter de ses délices.
    Voilà le grand mal de ce pays, ce continent, un mal qui semble être génétique, une lourde pesanteur qui nous empêche de progresser, de décoller.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here