XALIMANEWS : L’organisation mondiale de la santé revient sur sa décision de suspendre les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine. Ce, neuf jours après les avoir suspendus suite à la publication d’une étude dans la prestigieuse revue médicale The Lancet.
« Après analyse des données disponibles sur la mortalité, les membres du Comité de sécurité et de suivi ont estimé qu’il n’y a aucune raison de modifier le protocole des essais cliniques », a annoncé le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse virtuelle.

5 Commentaires

  1. Personnellement, je ne vois pas l’utilité de la prescription de l’hydrochloroquine pour nos malades, car pour le Professeur Seydi, sans un traitement spécifique, ils guérissent en moyenne au bout de 13 jours ; le gain du traitement à l’hydroxychloroquine (réduction de 2 jours d’hospitalisation) ne justifie pas un tel choix thérapeutique qui véritablement n’a pas fait la preuve de son efficacité et de son innocuité dans cette pathologie (Covid-19) ; sinon, l’avis des patients ne serait pas demandé avant l’institution du traitement (à la chloroquine) pour décharger les médecins prescripteurs ….
    Le Covid-19, c’est comme la grippe ; il n’y’a jamais eu de traitement spécifique et pourtant ça se gère assez bien dans l’immense majorité des cas (99%) …
    C’est très difficile de faire la preuve de l’efficacité d’un traitement dans une maladie qui guérit « spontanément » dans près de 99% des cas. La faiblesse de la démarche des partisans de l’hydroxychloroquine, c’est l’absence d’études comparatives. Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour évaluer ce traitement. Au demeurant, c’est le consensus qui fait la force de la médecine ; s’il est rompu, ce serait un séisme médical …
    En tant que médecin, je n’en vois pas la pertinence. Le Professeur Seydi est libre de poursuivre ses essais cliniques sur la chloroquine ; je persiste à croire qu’il est extrêmement difficile de prouver l’efficacité d’un médicament sur une pathologie qui guérit spontanément dans plus de 99% des cas.
    Il y’a beaucoup d’exagérations à propos de la contagiosité et la gravité du coronavirus – il faut nécessairement une désescalade dans la prise en charge ; les sujets positifs asymptotiques ne devraient même pas être hospitalisés ni être traités à la chloroquine – la surveillance du traitement (clinique et électrocardiogramme) peut poser problème en cas de flambée épidémique. De plus, si on adopte ce traitement pour le Covid-19, on sera obligé dans l’avenir de traiter tout syndrome grippal avec l’hydroxychloroquine associée à l’Azithromycine, puisqu’en dehors d’un test virologique rien ne permet de faire le diagnostic différentiel …
    Je suis persuadé qu’un traitement symptomatique pourrait suffire très largement ; oui, depuis plus de cinquante ans, nous n’avons pas fait autre chose dans les maladies virales et ça donne des résultats satisfaisants. La grippe saisonnière tue plus que le Covid-19 et ne bénéficie que d’un traitement symptomatique. Et même les cas graves ne relèvent que d’un traitement symptomatique ; bien-entendu, il s’agit d’un traitement personnalisé, en fonction des symptômes et des défaillances causées par le virus lui-même ou surtout la réaction inflammatoire disproportionnée du sujet, en se défendant contre le virus. Il ne s’agit donc pas de tuer forcément le virus, mais surtout d’éviter que le sujet soit victime de ses propres moyens de défenses (auto-immunité au sens large du terme) …

    • Etes vous médecin ? Vous dites que le corona virus c’est comme une grippe et qu’elle tue moins qu’elle, vous le seul médecin au monde a affirmer cela actuellement car en France la grippe tue entre 10 et 15 000 personnes par an et actuellement on en est plus de 30 000 morts. D’où sortez vous votre chiffre que 99% des malades guérissent spontanément vous êtes encore le seul médecin avec ce chiffre. Il faut apprendre a se taire si vous n’êtes pas compétent dans un domaine. J’aimerai bien connaitre les notes que tu avais en infectiologie ?
      Le corona aura le mérite de montrer les tares de certains spécialistes.

  2. Ñakk jom !!! Allah les met à nus. Le plus grand mal qui puisse leur arriver de leur vie est entrain de leur tomber dessus sous nos yeux: des peuples qui comprennent, des humains qui se réveillent. C’est la plus grande catastrophe qui leur arrive. Pensez donc, un groupe de gens titrés experts, calés dans leurs domaines, particulièrement dans celui de la santé, à tel point qu’on leur confie le pouvoir de décision quant à la santé des humains sur terre, de tous les humains. Et ces dits experts calés prennent une décision qui touche à la santé des humains sur terre, une décision à portée mondiale, sur la base d’un article de journal. Et il faut que le directeur du journal juge que l’article contestée met en jeux la crédibilité de son journal et demande des explications aux auteurs de l’article pour que l’OMS batte sa coulpe.
    Mais au fait, quel était le but des essais clinique de l’OMS ? N’était ce pas pour rechercher des preuves par les scientifiques de l’OMS ? Quel est le sens, alors, d’arrêter ces essais parce que d’autres scientifiques ont publié des résultats dans un journal ? C’est le sérieux de l’OMS qui est mis en doute. Cet organisme peut dépenser des milliards pour une étude et ne pas atteindre les conclusions pour se contenter des résultats d’autres études. Seulement, et c’est important, ces études qui arrêteraient celles de l’OMS pour être validées par lui ne seront ni africaines, ni chinoises, ni russes ou hindoues.
    Ils sont à nus, chacun de leurs sortilèges se retourne contre eux. Et la raison est unique: les humains comprennent.
    Pour ceux qui veulent ajouter à leur compréhension, voici pourquoi les médias sont toujours en première ligne pour le lavage des cerveaux avant qu’ils ne viennent après pour agir. Le soutien des humains, leurs coeurs avec eux, même s’ils y mettent leurs coeurs par ignorance, est une condition essentielle même pour leur réussite contre les humains.
    C’est là l’un des secrets gonstiques que beaucoup d’humains ignorent. C’est pourquoi ils arrivent à les utiliser contre eux-mêmes.

  3. Une affaire de lobbies industriels, économiques-financiers et politiques plutôt que scientifique. Le monde dans sa triste réalité. Sachons faire la part réelle des choses et raisonner avec stricte, logique, et rigoureuse objectivité

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here