En ce moment, il y a un an, j’étais en prison pour plusieurs raisons. L’une d’elles, avoir pointé du doigt le sabotage de notre système de santé.

Pendant 60 ans, la santé publique a été sabotée. Les centres de santé, les hôpitaux, les postes d’infirmiers, de médecins, de gynécologues, de sages femmes, le matériel médical…ont été mangés par nos élus. Ils ont aussi été mangés par le FMI et la Banque Mondiale avec la complicité de nos élus.

Aimé Césaire a raison de nous dire « c’est de votre maigreur que ces messieurs sont gras ».

Regardons bien le président Macky Sall, ses ministres, ses députés, ses Hcct, ses Cese, ses Cndt, ses chargés de missions, ses surfacturations, ses signatures, ses fonds politiques…c’est de leur grosseur que nos hôpitaux sont vides, pauvres, malades, agonisants…

Voilà la raison pour laquelle il a fallu 10 ans pour réfectioner la maternité de Le Dantec, 15 ans pour construite le centre de santé de Jaxay toujours pas achevé. Qui accouchent et se soignent dans les centres de santé publics?

Si les frontières n’étaient pas fermées, si le Sénégal n’était pas mis à l’index beaucoup parmi ceux qui sont morts cette année 2020 ne seraient pas morts.

Si le Sénégal avait construit un système sanitaire national, démocratique, populaire ils ne seraient pas mort. Pas autant.

Voilà pourquoi il nous faut vite réaliser la révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine. Trop de morts évitables ! Trop de vies sacrifiées sur l’autel d’intérêts néocoloniaux, politiciens.

8 Commentaires

  1. Nos dirigeants n’ont point appris du prophete Youssou qui avaient fait de la prévoyance pour éviter à Kémit l’hécatombe que les années de disette aller entrainer. N’a t-on pas dit que gouverner c prevoir?

  2. Nos dirigeants des 30 prochaines années doivent travailler à améliorer les conditions de vie et de santé des populations (nous souffrons……en silence). Certes tout le monde ne verra pas le jour mais tôt ou tard le jour va se lever. Que Dieu protège le PEUPLE.
    Aujourd’hui le Corona met à nu les failles et les tares de notre système de santé où des milliers de sénégalais (du BAS PEUPLE) meurent pour des maladies banales.

  3. Nos dirigeants des 30 prochaines années devront travailler à améliorer les conditions de vie et de santé des populations ( nous souffrons ………en silence), nous le bas PEUPLE. Certes, certains ne verront pas le jour mais tôt il (JOUR) va se lever.
    Aujourd’hui le corona a mis à nu les tares et failles de notre supposé système de santé où des milliers de sénégalais meurent chaque année pour des maladies banales.
    Que Dieu protège le PEUPLE.
    Que Dieu protège le Sénégal

  4. C’est triste de le constater avec amertume, la santé dans ce pays est à l’agonie. La priorité de nos dirigeants imbus de leur bamboula est ailleurs. Tout le système de gouvernance est biaisé, construit sur des mensonges, ruses et tromperies. Malheureusement le peuple dans sa majorité tarde à se réveiller, face à ce système de duperie qui se perpétue depuis « l’indépendance ». Eh oui « niakou badolos moy siim thiéré buur », diriger ici équivaut à acquérir tous les privilèges au détriment de la souffrance du peuple.

  5. YAW BOUGNOU SONALE AK SYSTÈME AK SENN LAMIGNE MOTAKH YALLA INDYNA SYSTEMANE ADOUNABI YEUPP BENN SYSTÈME LEGUI KHANA DINGENNE NOPPI SOUBA AK NGONN SYSTÈME SOUNOU BOROME DIOKHNANIOU SYSTÈME COUFF MALA AK SENN WAKH DIOUBARI YALLANAGNOU YALLA MOUSSALE SI YENN AK KOUMELNER YAW.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here