Importation du Lait au Sénégal: Un cancer pour l’économie Sénégalaise

2 Commentaires

  1. Une simple introspection, faite sans complaisance sur soi, permettrait de comprendre le long chemin qu’on nous a fait parcourir contre nous même. Vous donnez du lait frais de vache à un sénégalais moyen, il déclarera ne pas l’apprécier. Et il le fera avec l’air d’afficher que ce dégoût du lait frais local est le signe qu’il est d’un certain niveau d’évolution. Il commandera, volontiers, à la boutique du coin un pot de lait, ou du lait en poudre.
    Avez-vous noté une chose: il a préféré la copie à l’originale. Et ça se dit « évolué » ? Cerveau lobotomisé, oui. Transformé en con – sommateur.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here