En détention provisoire depuis près d’un mois pour une affaire de mœurs, le Président Directeur général de l’Institut supérieur d’entrepreneurship (ISEG) multiplie les procédures pour recouvrir la liberté.

Par l’intermédiaire de son avocat Me Alassane Cissé, Mamadou Diop, désormais célèbre sous le pseudo de “Diop Iseg”, a saisi d’une requête aux fins d’annulation du mandat du procès-verbal d’interrogatoire de la première comparution du 12 mars dernier ainsi que le mandat de dépôt qui lui a été décerné.

Pour légitimer sa demande, l’avocat est revenu, selon le journal “Les Echos”, sur les différents délits visés par l’inculpation pour relever que chacune de ces infractions suppose comme élément constitutif déterminant, que la victime soit mineure.

Or, dans cette affaire, renseigne l’avocat, la victime en l’occurrence D. Baldé, n’est pas une mineure au sens de cette minorité protégée par la loi, notamment à l’article 320 du Code pénal. De l’avis de Me Cissé, la minorité sexuelle protégée par la loi est celle de moins de 13 ans.

Mamadou Diop est arrêté depuis le 6 mars 2020, pour une accusation de détournement de mineure suivi de grossesse. La victime est la jeune chanteuse Dieynaba Baldé, dont il fut le producteur.

Emedia 

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here