Xalimanew- Les membres de la Convergence des jeunesses républicaines ( Cojer) n’en peuvent plus des sorties de Bassirou Diomaye Faye du parti de Ousmane Sonko. Ils demandent sa radiation pure et simple. » Lors de son intervention dans l’émission Lii diffusée sur la 2STV, le dimanche 17 mai 2020, Bassirou Diomaye Faye a déclaré que le décret 2020-964 circulant dans les réseaux sociaux, a fait le circuit interne de la DGID. Une telle déclaration sur un plateau de télévision de la part d’un haut fonctionnaire qui est sensé gardé le secret professionnel, viole honteusement l’obligation de réserve consacrée par la loi n°61-33 du 15 juin 1961 relative au Statut général des Fonctionnaires de l’État. D’autant plus que l’information en question ne vient pas de la Présidence de la République voire le Communiqué de la Cellule de Communication. Du reste, l’enquête qui sera ouverte sur cette affaire va déterminer les circonstances de naissance de ce faux
document et les personnes impliquées dans sa diffusion. À ce titre, la sagesse aurait recommandé une réserve de la part de Bassirou Diomaye Faye, mais comme son mentor Ousmane Sonko, il a préféré sauter sur l’occasion pour entrer dans le registre des révélations en tant qu’Inspecteur des Impôts et Domaines. Vous comprendrez comme moi que de telles velléités visent à braquer l’Administration contre l’État. C’est pourquoi j’estime que l’État, garant des fondements sacro-saints de la République doit sévir avec une sanction rapide et appropriée. Tant la sanction constitue ce repère indispensable dans la galaxie administrative. Elle est la traduction concrète du principe de responsabilité qui fonde le pacte républicain », a fait savoir Moussa Sow, coordinateur de la Cojer dans un communiqué rendu public.

Mariama Kobar Saleh

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here