Au Sénégal, personne, y compris Macky Sall, ne peut mettre fin aux fonctions de l’actuel médiateur de la République, Maître Alioune Badara Cissé.

Aucun décret de nomination du juge Demba Kandji ne peut être pris par Macky Sall, tant que Alioune Badara Cissé, ne décidera de sa propre volonté de quitter la médiature (démission). C’est clair, net et précis.

En vérité, les propos décousus du Ministre de la Justice, Malick Sall lors de l’émission Jury du dimanche du 14 juin 2020 sur IRADIO soulignant « qu’à moyen terme, Demba KANDJI sera nommé au poste de Médiateur de la République », traduisent une véritable impuissance (une entreprise de mystification).

· L’expression court terme ou courte période désigne un intervalle de temps court, borné par un horizon plutôt rapproché,

· L’expression moyen terme désigne une durée qui se situe entre le court et le long terme.

La réalité, c’est que la nomination de Demba Kandji à la médiature est complètement bloquée. C’EST UNE NOMINATION SUSPENDUE.

Juridiquement, cette nomination est impossible aujourd’hui. Totalement impossible.

La pseudo confirmation du Ministre de la Justice (propos assimilables à du vent) n’est assortie d’aucune date (il ne donne aucune date et se contente de dire: je confirme qu’au moment opportun… il sera nommé…).

La date d’expiration du mandat d’Alioune Badara Cisssé est connue et est publique : le 04 aout 2021.

Art. 5 – Le Médiateur de la République est nommé par décret pour une période de six ans non renouvelable. Il ne peut être mis fin à ses fonctions avant l’expiration de ce délai, qu’en cas d’empêchement constaté par un collège présidé par le Président du Conseil constitutionnel.

Date de début du mandat : 05 aout 2015 – Fin du mandat : 05 aout 2021. Durée du mandat : 6 ans.

Si Maître Alioune Badara Cissé ne démissionne pas, il ne se passera strictement rien. Aucun décret de nomination ne peut être pris par Macky Sall, Pour une fois, le roi du ciel et de la terre au Sénégal est dans l’incapacité d’agir. Son orgueil en prendra t’il un coup au point qu’il voudra tenter un passage en force ?

En attendant, le juge Demba KANDJI qui s’est singularisé par ses basses œuvres lors du procès de Khalifa SALL, erre au palais, sans but, dans une situation d’attente interminable (c’est Alioune Badara Cissé qui décide).

Les gesticulations ridicules, effets de manche ou confirmations du Ministre de la Justice n’y changeront strictement rien.

A ce jour, vendredi 19 juin 2020, Maître Alioune Badara Cissé reste et demeure le médiateur de la République.

Nous veillons.

7 Commentaires

  1. Pauvre Sougou et ses sougoueries… Ça change quoi dans ta vie et dans notre vie que nomination du juge Kandji soit suspendue ??? Comme s’il n’y avait d’autres sujets 1000 fois plus importants aujourd’hui..

  2. SOUGOU ne s’intéresse pas à Demba Kandji. Il défend le respect de la loi. Demba Kandji ne peut pas être nommé médiateur parce qu’il y a déjà un médiateur, ABC dont le mandat arrive à terme le 04 août 2021. L’etat de droit, c’est le respect des règles. Le régime de Macky Sall s’est fourvoyé dans cette affaire en voulant nommer illégalement Demba Kandji alors que la place est prise. Merci SOUGOU.

  3. C’est une nomination pour récompenser toute la justice violée par ce demba kandji pour satisfaire la justice satanisée par le président macky sall.
    Les innombrables conseillers du président ne savait même pas la durée du mandat de médiateur.
    Voila un bel exemple qui illustre, s’il en était encore besoin, de l’incompétence au delà de toute imagination de cette gouvernance mafieuse, tortueuse, inhumaine et amorale.
    A présent, pour sortir par une petite fenêtre, le président va surement proposer un gâteau à ABC pour qu’il cède sa place.
    ABC va t il accepter un deal pareille ?
    Rappel: Lemzo est le PCA et directeur général de la division des répondeurs corrompus automatiques de la présidence de la république.
    Il pense très très peu tout ce qu’il dit, avec pour seule finalité de défendre son maffet.
    Vous avez compris, c’est un hypocrite, comme beaucoup, beaucoup,dans ce pays.

    • Y’a l’ignorance et le besoin URGENT de le récompenser les torsions faites à la justice par ce kandji la,pour satisfaire un homme.
      Je me demande si certains de nos magistrats savent qu’il rendront compte au Bon Dieu des jugements rendus sur terre.
      Pourtant le Coran l’a dit EXPLICITEMENT et CLAIREMENT.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here