Feu le Président Léopold Sédar Senghor avait vu juste lorsqu’il disait à ses partisans que « Parfois notre indiscipline nous pousse à réclamer un dictateur et ou un militaire au pouvoir mais tout le monde le sait le Sénégalais ne peut souffrir d’être dirigé par un tyran. »

Le déploiement d’un nouveau matériel de répression chèrement acquis à coût de plusieurs milliards francs de CFA et des chars de combat de l’armée pour terroriser les populations sont la preuve que la lutte contre la propagation de l’épidémie et ses conséquences économiques sociales n’est pas la préoccupation du Président Macky Sall.

Qu’à cela ne tienne.

Les manifestations spontanées sur l’ensemble du territoire national sont l’expression du rejet massif du peuple sénégalais, d’une part, de la gouvernance répressive de la lutte contre la propagation de l’épidémie et d’autre part, du projet du Président Macky Sall d’instaurer un contrôle militarisé de la population au nom de la lutte contre la covid-19.

En définitive, la mobilisation citoyenne fera échouer toute ambition de confiner la démocratie et l’Etat de droit, qui, contrairement aux idées reçues sont bel et bien compatibles avec l’efficacité de la lutte contre la propagation du Coronavirus.

Pas la dictature !

Vive la République !
Vive le Sénégal !

2 Commentaires

  1. Le chômeur professionnel Moustapha Diakhaté cherche pathétiquement son buzz en vain ! Faire de la politique un métier de parasites qui se sont toujours servis de l’État pour avoir des privilèges. va travailler waay Tchipiri…

  2. Il quitte la table repu, ventriloque et maintenant il jette du sable sur les mets avec acharnement. Quel triste spectacle et surtout son image rancunier et revanchard dans toute sa décrépitude. Est-ce qu’il se rend compte tant soi=peu de sa descente frénétique aux enfers?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here