Le report de la rentrée ou l’interruption de l’année en cours perturbe fortement la situation d’un grand nombre d’enfants ,de parents et d’enseignants .

Les stratégies d’apprentissage à distance sont à même de réduire l’incidence d’un tel bouleversement.

Les élèves issus de milieux privilégiés trouvent d’autres moyens d’apprentissages ( portables tablettes ordinateurs) soutenus par leurs parents (achats de connexions sur les réseaux sociaux WhatsApp Facebook etc….) et toujours désireux d’apprendre . Par contre les élèves issus de milieux défavorisés resteront marginalisés ( manque de moyens, électricité machines) et sur le plan économique ,ils ne parviennent pas à acheter de la connexion .

Lors de la reprise des cours, tout au début l’état avait mis des dispositifs dans chaque école.

  • Comités de veilles ,des fontaines à eaux ,des bouteilles d’eau de javel ,des masques lavables(3par élèves 3par enseignants 3au directeur ).
    Mais plus de suivi présentement .
  • Absence des comités de veille
  • Pas de gels hydro alcooliques
  • D’eau dans les robinets ni toilettes dans certaines écoles, les cours sont inondées(la saison des pluies ), les classes humides.

Beaucoup d’absents dûs aux maladies chroniques telles que: l’asthme , le diabète, la drepanositose etc… Et tous ses élèves doivent être traités à part.

Il a fallu trouver des solutions ,puisqu’on fermait les écoles, mais cela est très insatisfaisant. Toutes les informations que nous avons pu recueillir auprès de nos affiliés vont dans le même sens: rien ne peut remplacer la relation pédagogique directe en présentiel entre un enseignant et ses élèves . Cette dimension relationnelle est au cœur de la réussite éducative et de la lutte contre les inégalités de l’école …

Or,on a pu observer que ce sont les enfants les mieux entourés qui ont le moins souffert de cette situation car ils sont plus autonomes et plus à l’aise avec les codes de l’école .

Les programmes tronques, temps d’apprentissages insuffisants(quantum horaire ) pour installer certaines compétences etc…

C’est un principe que l’on invoque en parlant du passage des élèves des classes intermédiaires d’une classe ou d’un cycle à l’autre et aux dispositions requises pour assurer la réussite des élèves lors de ces transition.

A ce stade de la crise sanitaire ,qu’elles retombées susceptibles d’affecter directement les enfants et les jeunes sont à craindre .

Une hausse d’abandon scolaire la privation du repas le plus nutritif de la journée et un recul des apprentissages.

Pour remporter ce défi ,il faut dés maintenant placer l’équité au cœur des plans de transition, car la pandémie touche d’abord les plus vulnérables . Des structures de soutien pour ceux ou celles qui n’ont pas eu la possibilité de prendre part à un apprentissage en ligne doivent être mises en place .

Faire face à l’augmentation probable des taux d’abandon scolaire est notre priorité .

Ouleye Seck
Secrétaire national en charge du réseau des enseignants du parti URV

1 Commentaire

  1. Chère Madame,
    Je perçois bien le message que vous voulez véhiculer. Mais, en tant qu’enseignante, si vous voulez faire passer un message écrit, prenez svp le temps qu’il faut. Un peu plus de rigueur et de sérieux pour faire un texte plus structuré. Et relisez-vous svp. Vous êtes une enseignante.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here