XALIMANEWS- Le Centre de formation judiciaire est entrain de former une cinquantaine d’agents greffiers de l’administration pénitentiaire, pour « suppléer l’absence temporaire des greffiers titulaires ». Selon le directeur du CFJ, cette formation d’une durée d’un mois, est une commande du ministère de la justice. Pour Diakhaté, la formation des greffiers ad-hoc n’est pas destinée à remplacer les greffiers en grève mais plutôt suppléer momentanément ces derniers.

Avec SenCafeActu

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here