XALIMANEWS-Une collision entre un minibus et un poids lourd dans le sud du Mali a été fatale à au moins 22 personnes. Le mauvais état des axes routiers a été par le passé source de tensions sociales.

Le bilan est lourd et risque de l’être encore davantage. Vingt-deux personnes ont été tuées et 21 blessées, dont sept gravement, dans une collision entre un minibus et un poids lourd dans le sud du Mali.

L’accident s’est produit aux environ de 9 heures (11 heures à Paris) sur la Route nationale 26 qui relie la capitale Bamako à la Guinée, entre Kangaba et Bancoumana, selon un communiqué du ministère des Transports.

Des axes routiers en mauvais état

« Tous les blessés ont été évacués à l’hôpital Gabriel Touré de Bamako pour leur prise en charge dans les services d’urgence médicale », a indiqué la direction régionale de la Protection civile de Koulikoro, selon le site ivoirien Yeklo.

L’excès de vitesse et le non-respect du Code de la route sont en cause, selon le ministère. Les accidents de la route sont nombreux au Mali, où le mauvais état des axes routiers a été par le passé source de tensions sociales.

Le ministère a appelé les usagers à la plus grande prudence, « surtout en cette veille de la fête » de l’Aïd-El-Adha (également appelée Aïd-El-Kébir), qui commence vendredi, et qui est synonyme de nombreux déplacements dans un pays largement musulman comme le Mali.

La route reste le moyen de transport de marchandises et de personnes le plus utilisé dans ce pays d’Afrique de l’Ouest sans accès à la mer.

Leparisien avec AFP

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here