XALIMANEWS- Auteur d’une sortie fracassante pour réclamer le départ de Alioune Sarr de la tête du CNG de lutte, Yakhya Diop « Yékini » a, par sa hardiesse, irrité le ministre des Sports.

«C’est regrettable ! Je suis surpris par cette sortie de Yékini. Il pouvait venir s’adresser à l’autorité», a déploré Matar Bâ. Il était, ce dimanche, l’invité de l’émission de Grand Jury de la RFM.

Matar Bâ de marteler : «J’ai entendu ses récriminations à travers la presse. Mais, on ne peut pas développer la lutte quand tout le monde parle ou jase».

À rappeler que Yékini, qui était coopté dans le comité directeur du CNG, a démissionné avant de réclamer celle de tous les membres.

Dans la foulée, le ministre des Sports ajoute qu’il n’a jamais demandé le départ de Alioune Sarr de la tête du CNG.

Partira-t-il ou pas ? Le ministre répond de façon évasive : «La décision qui sera prise, sera basée sur les paramètres de l’heure. Nous sommes dans un contexte de pandémie. Mais il n’y a pas de garantie de poste pour qui ce soit».

Matar Bâ n’exclut pas qu’un lutteur succède à Alioune Sarr : «Pour nommer quelqu’un à la tête du CNG, il y a des critères. Et si un lutteur remplit les critères, il peut être nommé».

Mais, il s’empresse de préciser, dans la foulée, qu’il faut un certain background pour occuper la tête du CNG.

Rewmi

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here