XALIMANEWS : Un réseau de trafiquants de drogue démantelé état d’un vaste réseau de trafic de chanvre indien à la Rue 41 de la Médina, les éléments de la brigade de recherches se sont transportés sur les lieux, le 1er juillet dernier, aux fins d’une investigation et d’une éventuelle interpellation. Sur place, les limiers ont aperçu un groupe de jeunes déambulant d’un air suspect sur la voie publique. Mais dès qu’ils ont vu les flics, ils ont pris la tangente, laissant sur place un de leurs compères. Interpellé sommairement sur leur présence sur les lieux, ce dernier révèle que c’est Ibrahima Tavarez et Dieudonné Richard Dionou qui leur fournissent l’herbe qui tue. Poursuivant leurs investigations, les limiers effectuent une descente chez Dieudonné Dionou où ils découvrent 33 cornets de yamba et la somme de 28 500 Fcfa. Ses amis Emmanuel Gomis, Awa Diakhaté, Alassane Diop et Jidou Dieng, trouvés dans la cour en train de fumer du chanvre indien et de boire du vin, sont interpellés.
Cuisiné, Dieudonné a désigné Tavarez comme son fournisseur. C’est ainsi qu’il les a conduits chez ce dernier à Hann Maristes où les policiers ont découvert dans la chambre du suspect 1,4 kg de chanvre indien et la somme de 40 500 Fcfa. Ils ont aussi trouvé un scooter de marque Yamaha X 300 de couleur grise. Ils sont alpagués et conduits dans les locaux de la police pour les besoins de l’enquête. Auditionné, Tavarez a nié la propriété de l’herbe prohibée. Mais devant les enquêteurs, il a reconnu avoir livré à Dieudonné 33 cornets avant son arrestation. Il ajoute que son fournisseur se trouve à Saly Portudal, sans autre précision. Il révèle qu’il s’active dans ce métier depuis deux ans. A leur tour, Awa Diakhaté, Emmanuel Gomis et Alassane Diop ont soutenu qu’ils étaient de simples consommateurs et non des dealers. Par contre, Jidou Dieng a juré sur tous les saints qu’il a arrêté de fumer depuis belle lurette. Malgré tout, les mis en cause ont été déférés au parquet pour trafic de chanvre indien et détention ou usage de drogue.

2 Commentaires

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here