XALIMANEWS : Selon les informations de Libération online, le ministre de l’Intérieur est attendu incessamment à Ndingler. Ce déplacement d’Aly Ngouille Ndiaye intervient vingt et quatre heures après le rejet, par les populations, de la proposition du Pdg de la Sédima.

4 Commentaires

  1. Le ministre n’a rien à négocier avec les paysans de Ndengler et surtout ni Babacar Ngom ! Un État ne peut pas encourager l’entrepreneuriat national et permettre à des paysans de confisquer des terres qu’ils n’exploitent pas ! Tout le monde sait que Babacar Ngom est dans la légalité car il ne peut pas se lever un bon matin et aller clôturer un terrain en zone rurale sans avoir toutes les autorisations légales. C’est faux ! Le premier document a été démocratiquement délivré par le conseil rural. Alors que voulez-vous ? À quoi ça sert d’élire des conseils ruraux, départementaux ou municipaux si leurs décisions doivent être nulles ??? Sans ce document Babacar Ngom ne peut même pas poursuivre la procédure d’acquisition d’un bail d’exploitation économique ! Tout commence à la base et la loi est claire. Donc les soi-disant « défenseurs » des paysans de Ndengler soyez objectifs et honnêtes et arrêtez de réagir bêtement par émotion, par méchanceté ou par sensiblerie ! Mais comme je l’ai déjà dit, si tous les départements du Sénégal « refusent le développement » et refusent l’installation de Babacar Ngom, alors il n’a qu’à aller investir en Gambie ou en Guinée. Il sera accueilli royalement les bras ouverts dans n’importe quel pays africain ! Tous les pays africains sérieux ont déjà d’ambitieux plans de développement agro-industriel qui exigent de déplacement de millions de paysans. C’est déjà le cas au Rwanda, au Maroc, en Ethiopie, au Kenya, en Afrique du Sud, en Namibie, en Égypte, au Ghana, etc. Et depuis longtemps déjà partout en Asie et en Amérique du Sud. Mais il faut venir au Sénégal pour voir des paresseux rétrogrades figer encore nos paysans dans le travail de la houe, le hilaire et la daba ! J’invite Babacar Ngom à oublier ces paysans de Ndengler et à aller ailleurs…

    • A ce rythme les générations ne verront plus de terre au pays. C anormal de donner à n importe quelle personne un titre foncier sur des centaines d hectare. Je peux comprendre un bail sur une durée mais pas de titre foncier c inacceptable et scandaleux

  2. Quelle légalité. C du n importe quoi. Voler les terres des paysans et donner à un ami qui t aide aux élections de 2012 c un moyen d rendre plus riche un ami et business man. Qu est ce qui empêcher l état de donner à Babacar Ngom un bail mais lui donner un titre foncier sur une superficie de 225 ha c du gros n importe quoi.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here