XALIMANEWS : Libération online révélait que le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye a effectué une descente surprise à Ndingler. Il était en compagnie du ministre de l’Urbanisme, Karim Fofana et des autorités administratives locales. Selon nos informations, la délégation est directement allée sur le site litigieux, histoire de vérifier, documents à l’appui, les déclarations des deux parties à savoir Babacar Ngom et les paysans de Ndingler. Mieux, elle a échangé longuement avec les paysans des autres villages qui sont dans les environs pour avoir une idée de l’historique d’occupation et d’exploitation de la zone litigieuse. Aucun d’entre eux n’a plaidé en faveur de la Sédima.
Des développements sont attendus dans la semaine.

2 Commentaires

  1. Si j’étais Babacar Ngom, comme investir dans un espace rural est aussi compliqué au Sénégal, je plie bagages et je vais en Gambie ou en Guinée. Il sera accueilli à bras ouverts dans n’importe quel pays africain ! Heureusement que certains pays africains sont moins rétrogrades que le Sénégal. Au Rwanda, au Ghana, au Maroc, en Ethiopie, en Afrique du Sud etc. des centaines de villages ont été déplacés et relogés ailleurs sans aucun problème pour laisser la place à de nouvelles infrastructures ou de nouveaux développements agro-industriels. Au Maroc, presque toute la région de Tanger a été évacuée pour laisser place à grands parcs industriels et c’est aujourd’hui le poumon économique du pays ! Mais au Sénégal, Sarkozy avait bien raison…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here