Ce samedi 8 août 2020 restera dans les mémoires des supporters de la Juventus. Au lendemain du cuisant échec face à l’OL en Ligue des champions, le club du Piémont a renvoyé Maurizio Sarri puis nommé Andrea Pirlo, totalement novice à ce niveau, au poste d’entraîneur principal !

Trois ans après l’annonce de sa retraite sportive, Andrea Pirlo fait une entrée fracassante dans le monde du coaching ! Nommé entraîneur des U23 de la Juventus il y a moins de dix jours pour son tout premier poste de sa très jeune carrière de technicien, le champion du monde 2006 est déjà promu et devient l’entraîneur principal du club champion d’Italie en titre ! Il a signé pour deux ans, jusqu’en juin 2022. Et ce, au lendemain de l’échec de la Juve en huitième de finale retour de la Ligue des champions face à l’OL de Rudi Garcia (1-1 en Italie, après le 0-1 de l’aller dans le Rhône). Ce samedi, le club du président Andrea Agnelli n’avait pas perdu de temps et avait annoncé le renvoi immédiat de Maurizio Sarri, à peine un an après son arrivée. Si la presse italienne avait avancé les noms de Mauricio Pochettino, Simone Inzaghi voire Roberto Mancini pour la succession, c’est donc Andrea Pirlo qui prend les rênes.

Andrea Pirlo oui, mais avec qui ?

Une nomination surprenante si on ne regarde que le CV de l’élégant milieu de terrain, qui avait porté le maillot blanc et noir entre 2011 et 2015. Andrea Pirlo débarque à la tête d’une équipe en sérieuse crise de confiance. Il y a évidemment eu le nouveau titre de champion acquis il y a quelques semaines, mais la Juve n’est plus elle-même depuis plusieurs mois. Des individualités qui paraissent en bout de course (Leonardo Bonucci, Gonzalo Higuain…), un Miralem Pjanic avec la tête au Barça… Mais surtout cette désagréable impression que le collectif a totalement disparu. Illustration ultime vendredi soir, où on a longtemps cherché le mental et la force de caractère d’un club qui semble avoir perdu du terrain sur les plus grands d’Europe. Cristiano Ronaldo est bien là, mais il ne peut pas tout faire. Cette Juve avait sans aucun doute besoin de nouveauté, d’un nouveau souffle. Pirlo, dont il va être forcément intéressant de guetter les idées et les principes, va pouvoir s’appuyer sur CR7 et Paulo Dybala, s’ils restent, sur un Matthijs de Ligt qui avait trouvé son rythme après des débuts délicats et même un Adrien Rabiot qui a très bien fini la saison post-confinement. On n’oublie pas non plus qu’Arthur Melo va débarquer de Catalogne. Mais que faire avec un monument comme Giorgio Chiellini, 36 ans le 14 août, gravement blessé cette saison ? Que faire avec les Blaise Matuidi (33 ans), Sami Khedira (33 ans), Leonardo Bonucci (33 ans), Juan Cuadrado (32 ans)… ? Bref, d’ici la reprise, pas sûr que l’effectif de la Juventus Turin ressemble exactement à celui qui a été sorti par l’OL…

On note enfin que la nomination d’Andrea Pirlo vient confirmer la tendance de cette nouvelle vague d’anciens milieux de terrain qui passent sur les bancs des grands clubs avec les Zinédine Zidane, Steven Gerrard, Frank Lampard en attendant Xavi.

France Football

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here