Rappelons-le, en 2012 c’est maitre Doudou NDOYE, à travers une sortie médiatique, qui avait révélé
que le Président Macky SALL n’était pas en conformité avec l’exigence de déclaration de patrimoine.
Il lui avait signalé qu’avant toute prise de décision, après sa prestation de serment, comme en
dispose l’article 37 de la Constitution, il devrait s’acquitter de cette obligation. Ainsi pendant 15
jours, après son élection, en 2012, le Président Macky SALL violait la constitution en son article 37 qui
exige la déclaration de patrimoine dès la prestation de serment.

Pour se soustraire de cette exigence, le Président Macky SALL a fait une déclaration des biens à la
place d’une déclaration de patrimoine (absence de publication de sa situation financière, aucune
traçabilité de ses comptes bancaires).

Depuis sa réélection en 2019, c’est rebelote! Le Président Macky SALL a fait 15 mois sans publier
son patrimoine. Pourtant, en mars 2019, Monsieur El hadji KASSE, responsable de la communication
de la présidence, donc porte-parole du Président Macky SALL, avait déclaré que le Président Macky
SALL « fera forcément une déclaration de patrimoine selon le timing défini par la loi ». Ce qui se
révèle aujourd’hui comme une promesse non tenue. Nous tenons à rappeler que la déclaration de
patrimoine doit se faire dès après la prestation de serment : un tel manquement est une violation de
la Constitution. A la suite d’une nouvelle élection, le Président est tenu de faire une déclaration de
patrimoine devant le Conseil constitutionnel qui la rend publique.

Autant que la prestation de serment est une exigence pour ses prises de fonctions, la déclaration de
patrimoine l’est tout aussi. Le Président Macky SALL sait bel et bien qu’il est en train de violer la
constitution et porte atteinte aux règles de transparence qui contribuent à la moralisation de la vie
publique depuis.

En réalité le Président Macky SALL n’a jamais voulu déclarer son patrimoine !

A quoi Macky Sall joue-t-il ? De quoi a-t-il peur ? Que cache-t-il ? Et pourquoi il ne déclare pas ses
comptes bancaires ? Ils ont révoqué Madame Aida MBODJI en se refusant derrière une
interprétation arbitraire de la loi ? Il a révoqué Ousmane SONKO en se refusant derrière la loi. Le
Président de la République est-il au-dessus des lois de la République ? Est-il en conformité avec son
serment ? Le respect de la loi est-il applicable uniquement aux opposants à la politique de Macky
SALL. Nous ne cesserons de rappeler qu’il est tenu de faire une déclaration transparente de son
patrimoine sans délai.

L’opposition, la société civile, les medias, les citoyens sont appelés à user de tous les moyens
démocratiques pour exiger au Président de la République ainsi qu’à ses ministres à faire leur

déclaration de patrimoine en bonne et due forme en lieu et place de déclarations de biens
épistolaires. La déclaration de patrimoine est une exigence constitutionnelle, républicaine et
citoyenne.

2 Commentaires

  1. Ce pays est malade de la tète au pied et nécessite avant tout un diagnostic exhaustif, sans complaisance qui mette à nus tous ses tares, ses disfonctionnements. Tous ces énergumènes qui excellent dans la prédation, le cynisme et la bassesse doivent être extirpés des cercles de décisions, concernant les affaires de la cité.
    Il est aberrant que ce pays continuent à être diriger par des comportements tortueux, iniques qui défient tout entendement. Le Sénégal mérite beaucoup mieux car comportant en son sein des sages, des gens bien éduqués, bien formés, imbus de valeurs éthiques et morales décelables à travers leurs attitudes exemplaires. Seulement au regard de la perversité qui règne dans le milieu politique, ces sages préfèrent prendre du recul vis à vis de la politique, afin de préserver leur dignité, leur honneur qui vaut à leurs yeux plus que tout l’or du monde.
    Il est temps d’opérer à un sursaut patriotique, qui s’impose à l’ensemble des sénégalais animés d’une foi inébranlable, de sortir le pays de cette impasse dans laquelle les politiciens véreux l’ont enfoncée. Ces derniers imbus de leurs personnes, insatiables et vaniteux perçoivent le pouvoir étatique comme une fin en soi, ils ne sont mus par des intérêts égoïstes, criminels.
    Nul n’a le droit de laisser ce pays à la dérive, nous devons nous mobiliser, former des mouvements citoyens forts constitués d’hommes et femmes patriotes sincères, totalement opposés à ce système criminel. Nous devons mettre fin aux pillages de nos ressources, à la déconfiture systémique et aux chaos régnant au sein de l’état, qui durent depuis « l’indépendance ».

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here