Affaire des cinq filles du bar restaurant « Piano-Piano » ne doit pas être
l’occasion, pour certains, de ne pas débattre des vrais questions de l heure,
Elles sont innocentes, soyons justes, elles sont des nôtres malgré tout !
Depuis une semaine, une affaire de lesbianisme défraie la chronique dans la
presse sénégalaise.
Quand les enquêteurs de la section des murs en arrivent à se saisir de ce
dossier sulfureux aux yeux de certains qui veulent en faire le scandale siècle,
je dis il y a problème dans mon pays !
De quoi s est-il agit exactement ?
Comme le racontent les filles qui sont impliquées, elles se sont retrouvées
dans ce bar librement comme la loi le leur permet, jusqu à preuve du contraire,
pour honorer l invitation d une de leur amie qui fêtait son anniversaire.
Si nous analysons les faits sans trop de passion mais avec la raison, force
est d admettre que jusque dans un lieu censé être un endroit
autorisé pour l exercice d’un commerce.
Les filles ont eu le courage et l honnêteté de dire qu elles sont bien
lesbiennes, qu elles ne s en sont pas caché. Jusque- là, aucun délit ne semble
avoir été commis par aucune de ces cinq filles si on se limite à notre arsenal
juridique, comme l a d ailleurs précisé le tout nouveau Ministre de la Justice,
Garde des sceaux, Monsieur Sidiki Kaba lors de l examen périodique universel
(EPU), devant le Conseil des droits de l homme des Nations-Unis.
L absence de ce texte fait qu aucune personne ne peut être incriminée au
Sénégal pour son orientation sexuelle disait notre Ministre de le Justice à
New-York. Est-il nécessaire de rappeler ici, qu en 2009, alors qu il était à la
tête de la F.I.D.H ce même Monsieur Kaba avait désapprouvé l arrestation des
neuf homosexuels qui s étaient retrouvés au violon pour avoir organisé une
parodie de mariage entre-eux !
En son temps d ailleurs, beaucoup d internautes ont pu lire ma contribution
réprouvant cette pratique que nos m urs et coutumes réprouvent et que nous
considérons dans une très large majorité comme contre nature.
On se rappelle que j avais fait le parallèle avec l interdiction de la
polygamie dans les sociétés occidentales, celles-là même qui voudraient nous
imposer d aller dans le même sens qu elles en ce qui concerne ces pratiques
déviationnistes ! Là n est pas le débat dans cette histoire gonflée pour ne pas
penser à autre chose de beaucoup plus préoccupantes pour les populations !
Ces filles n ont rien à se reprocher et si elles avaient eu un comportement
prohibé par la décence en public, elles auraient été bannies par leurs familles,
leurs voisins, j en suis convaincu, mais tel ne semble pas être le cas.
Ayons le courage de dire les choses telles qu elles se sont présentées mais ne
faisons pas de ces pauvres filles sans défenses les boucs émissaires d une
société mal en point qui ne sait plus à quels saints se vouer pour la résolution
de ses problèmes les plus saillants !
J exhorte de tout mon c ur les autorités judiciaires de mon pays à faire preuve
de discernement et de clémence en évitant de suivre la vindicte populaire qui
serait tentée de faire d elles des monstres, alors que d autres comportements
plus malsains, selon notre morale à nous, différentes de celles d autres
peuples. Le Président Macky Sall l avait d ailleurs réaffirmé en face du
Président du Pays-Continent le plus puissant du monde !
Malgré ce courage du Président Macky Sall, il était aussi opportun de le
réaffirmer devant le Conseil des droits de l homme des Nations-Unis ! Notre
code pénal, en son article 319, parle d actes contre nature mais n interdit pas
que des lesbiennes se rassemblent dans un lieu public !

19 Commentaires

  1. tu es imbecile,tu ose parler de ce theme dans un pays comme le Senegal ou sont nés des hommes sage qui nous ont montrer le droit chemin et nous ont delivrés des colonisateurs.toi tu ne sais le danger qui nous guette ,un jour tres tres proche il y aura beaucoup de mort pour la faute des gens comme toi.

  2. c’est quoi cet article a la con? pas de tete ni de queue.
    Xalima ca doit pas etre a l aune. on ne voit vraiment pas le but de cet article. Il y a bien des lois qui punissent les actes contre nature au Senegal. Alors pourquoi les mensonges dans cet article?

  3. Ce texte est parfait , au moins quelqu’un de lucide dans ce pays malade de ses problèmes divers , surtout économiques !!! S’en prendre à ces pauvres filles pour expier un mal-être est indécent, voire pitoyable . où se trouve le flagrant délit d’homosexualité pour incriminer ces filles ?? Il se passe des choses plus fétides dans certains foyers que la morale réprouve et que nos gardiens de la vertu ne dénoncent !!! Soyez conséquents avec vous mêmes les moralistes du dimanche qui , le soir tombé , font la tournée des bars de la ville à la recherche de jeunes nymphes pour assouvir leur fantasme et le matin sortir avec un grand chapelet , le nom du tout puissant à la bouche !!! Rien que cette transhumance politique qui est devenu la première vertu de ce pays , que certain ne dénonce ,est d’une amoralité fétide , au même titre que certaine déviance sexuelle !! Quand on prône une éducation moralisante , il faut aller au bout des choses !! Que ce soit la corruption , l’achat des consciences pour une cause politique , la transhumance , la traitrise , sont toutes des choses à combattre , si vous voulez construire une société puritaine . La condamnation de ces filles serait injuste et infondée : un abus de pouvoir n’est pas loin !! Traquez les voyous qui terrorisent les paisibles citoyens est préférable à cette mascarade de puritanisme !!! A bon entendeur !!!

  4. JE NE PARLE PAS DU TEXTE MAIS JE DEFENDS L’IDEE DE SADAGA DIOP LES INDIVIDUS SONT LIBRES DE RECLAMER LEUR PREFERENCE SEXUELLE MAIS ON DOIT CONDAMNER L’ACTE SI IL EST COMMIS DANS UN LIEU PUBLIC
    UN HOMOSEXUEL PEUT LIBREMENT PRATIQUER SON HOMOSEXUALITE DANS SA MAISON OU SON APPARTEMENT C’EST SON AFFAIRE TANT QU’IL LE FAIT DANS LA DISCRETION C’EST SON PROBLEME MAINTENANT LE RESTE ENTRE C’EST LUI ET LE BON DIEU
    ON NE VA JAMAIS ACCEPTER OU TOLERER L’HOMOSEXUALITE AILLEURS CELUI QUI EST HOMOSEXUEL PEUT L’ETRE EN PRIVE C’EST SON AFFAIRE
    DIRE QU’ON EST HOMOSEXUEL OU LESBIENNE N’EST PAS UN DELIT

  5. il faut être vraiment insensé et irresponsable pour faire un tel texte. Encore une fois, ces genres de pratiques ne saurait être tolérées dans notre pays et à chaque fois que besoin sera on leur montrera en guise d’exemple aux plus jeunes que ces pratiques ne sont pas copiables en sanctionnant les auteurs sévèrement.

  6. Sacré Sadaga DIOP !!!! Il fait maintenant la promotion du lesbiannisme, cette saleté monstreuse pour la Morale tout court. Je ne parle pas de la Morale Islamique…
    Gaagni léégui Saytané mou lène roukh nouye teureureuri rek, mais il ne faut jamais perdre de vue que Saytané Dou Mbokk !!!
    Le Satan maudit et honni n’a jamais été et ne sera jamais un bon conseillé…
    Sadaga DIOP ressaisit toi avant que la Mort ne vienne à toi !!!
    Et saches que comme le dit Wolof Ndiaye :Autorail amna frein. Té dina takhawidji.
    Toi aussi, comme tout un chacun, tu as un frein qui se nomme LA MORT…
    Mais seuls les intelligents, à l’antipode du débile Sadaga DIOP, s’en souviennent …

  7. Certains d’entre nos chers internautes qui osent tirer à boulets rouges sur ma modeste personne semble réfléchir avec leurs pieds ! Qui peu m’accuser de laxisme alors qu’au mois de mars dernier, j’avais donné mon opinion si dessous pour exhorter le Président Macky Sall à dire ses quatre vérités aux occidentaux qui voudraient que nous permettions ces pratiques dans notre pays, alors que la polygamie ne pourrait être imposée à ces sociétés. Le débat qui nous interpelle au sujet de ces cinq pauvres filles n’a rien à voir avec une pratique constatée. Il faut être juste et réfléchi sinon on risque de faire bêtement de l’amalgame !

    Mars 2013 Xalima

    Opinion] Homosexualité: de quoi Macky Sall a-t-il peur? Par Sadaga Diop
    Essayez de militer en faveur de la Bigamie ou de la Polygamie dans toute
    l’Europe et vous m’en donnerez des nouvelles !
    Les Européens sont convaincus que leur Culture, leur mode de penser est la
    meilleure de toutes les autres, et que toutes les autres Nations doivent avoir
    les mêmes idées!
    C’est à nous nous nous prononcer sans faux- fuyants comme a l’habitude de le
    faire le Président Macky Sall, qui ne fait que suivre les traces de tante
    Viviane Wade qui n’avait jamais caché sa tolérance vis à vis de l’homosexualité,
    mais elle, à la différence de Macky Sall, n’avait pas été élue par les
    Sénégalais, c’est son Mari Abdoulaye Wade qui l’était!
    Le Président Macky Sall à des amis supposés de notre Pays, qui sont aussi ses
    propres amis qui sont eux-mêmes de grands militants de la cause des homo dans le
    monde entier, et même le Président OBAMA qu’il vient de rencontrer en Compagnie
    d’autres Chefs d’Etats ou de Gouvernements est lui – même contre toute forme de
    discrimination envers cette catégorie de personne! Le Président Macky Sall
    doit dire aux Sénégalais, les yeux dans les yeux: «Non, jamais notre pays ne
    permettra à des Lesbiennes et Homosexuels Nationaux ou étrangers de vivre en
    paix ce que notre société considère comme une déviance contre-nature » »!
    Hélas, les amis de Tanor Dieng, et de beaucoup de Socialistes Africains,
    monsieur Delanoë Bertrand, Puissant Maire de Paris et lui-même Homo, respecté en
    France et fier de l’être est un partisan de la cause des Homo Sénégalais que la
    Société avait voulu jeter dans la géhenne, il y a quelques années !
    J’entends d’ici, le Président Macky Sall dire aux Sénégalais : « ce n’est pas
    mon problème, il faut traiter ce problème avec un état d’esprit moderne, sans
    atteindre l’intégrité physique des personnes » » !
    Le Président Macky Sall n’a pas le courage du Président Abdoulaye Wade, ni
    celui d’Idrissa Seck, qui, j’en suis sûr a déjà une position claire, sans
    fioritures, ni ambiguïté, il est très Courageux, ce mec, dès qu’il est question
    de partager sa pensée

    • Mon cher Sadaga
      Tu n’est pas très sérieux et tu prends les sénégalais comme des demeurés.
      J’éloigne qu’un jour Idrissa Seck pourra exprimer sans emballage sur la question de homosexualité et nous raconte ce que le saint Qu’an et les hadises du prophète disent sur homosexualité ou la franc maçonnerie.
       » Le Président Macky Sall n’a pas le courage du Président Abdoulaye Wade, ni
      celui d’Idrissa Seck, qui, j’en suis sûr a déjà une position claire, sans
      fioritures, ni ambiguïté, il est très Courageux, ce mec, dès qu’il est question
      de partager sa pensée « .
      I suggest you on behave of us to ask Idrissa Seck, what he thinks about homosexuality and free maconery, and how the authorities and people should deal with them ?
      soo manoul lolou nak noppal gnou ! Ablaye Wade nak yaw rek ak gnou melni yaw
      yenaye wakh wakham.
      Maky O, Ablaye O, Idrissa O, c’est du kif kif. sene pop rek ak politique

  8. Monsieur Diop, il ne s’agit pas de fait constaté ou pas. Tout le monde sait que ces pratiques existent malheureusement dans ce pays mais ces gens là le font en toute discrétion et c’est pour cette raison qu’ils ne sont pas encore inquiétés mai le jour ou ils se donneront en spectacle comme ces filles là on les interrogera ne serait ce que pour exemple pour ces enfants qui sauront que y a rien de plus ignoble que ces pratiques. Les pays occidentaux ont leur façon de faire, des pratiques qu’ils peuvent accepter comme nous nous avons les nôtres.

  9. Cher Sadaga Diop
    Lorsque tu prétends être logique, illuminé, libre penseur, républicain et « mandou », il faut aller jusqu’au bout de tes prétentions.
    D’abord je ne pense pas que tu aies vu le dossier des enquêteurs ni avoir été sur place au moment où se sont déroulés les faits qui ont abouti à l’arrestation de filles supposées lesbiennes. Ensuite Je me demande sur quoi tu te bases pour dire que  » Les filles ont eu le courage et l’honnêteté de dire qu’elles sont bien lesbiennes, qu’elles ne s’en sont pas cachées. Jusque- là, aucun délit ne semble avoir été commis par aucune de ces cinq filles si on se limite à notre arsenal juridique »
    Je pense que tu dois perdre ta tête ou bien vivre dans un autre monde en pensant qu’au Sénégal un simple rassemblement composé uniquement d’ hommes ou de femmes peut conduire à une arrestation voir condamnation. Sur quoi bases-tu pour innocenter ces filles ?
    Mr SIDIKI KABA est une personne vendue( un esclave de la maison ), il croit au mœurs et valeurs de ses maitres plus que sa religion, s’il en a une et sa culture Sénégalaise (africaine ).
    Orientation sexuelle et acte contre nature ! Vous aimez bien jouer avec les mots, bravo et sachez que votre hypocrisie et manque de courage de faire le coming out ( avouer clairement et ouvertement vos pensées en publique ) Le Sénégal avec 90 % musulmans et 5 % chrétiens puis le reste animistes et peut être athées, dans leur majorité sont contre l’homosexualité. Tu ne peux pas êtreun bon ou fervent mouride ,tidjane ou khadre et ne condamne pas les pratique de ces malades mentaux, Mais il faut leur l’aider pour en sortir.
    Be independant and free you rmind from slave mentality, l’homosexualité est non seulement réprimée par l’Islam mais il représente un évident danger pour l’humanité:
    1) La baisse du taux de naissance : au japon par exemple plusieurs écoles primaires sont fermées, faute de manque d’élevés.
    2) Catastrophe sanitaire, le taux des porteurs du virus HIV parmi les homos est trop élevé même plus que chez les prostituées.
    3) Un danger pour l’économie: manque de main-d’œuvre, renouvellement de génération, certains pays centre africains ont souffert de ça, surtout dans le secteur d’éducation, après un important investissement dans la formation, les enseignant tombent mourir comme des mouches, une perte pour le développement.
    Mon frère Sadaga, tu ne peux pas rester neutre en vers le phénomène de l’homosexualité, parce qu’il ne s’agit pas des personnes adultes et libres qui ont choisi une orientation sexuelle et elles le pratiquent entre elles. et à ton insu; ta femme ou copine peut être une bisexuelle ou même avoir une relation passagère et t’expose à tout danger. Beaucoup d’homosexuels ou lesbiennes ne se limitent pas à un seul compagnon ou une seule compagne, ces gens là font tout ce que tu ne peux imaginer, l’amour à 3 en groupe des soirées de libertinage….
    Que le bon dieu nous préserve de la voie de Satan

  10. Sadaga DIOP veut se faire recruter par le lobby des les homosexuels je pense.
    Son texte même est décousu sans fondements. Il n’a rapporté que les faits d’une partie (les lesbiennes. Et l’autre partie?
    moi je te dis que ça me paie plus bien car il y a beaucoup de candidats pour la défense des homo ou autres. C’est une perte de temps aujourd’hui de vouloir gagner sa vie ainsi.
    De par ses nombreuses interventions, je sens que Sadaga aime bien donner son avis. Mais je pense que tu souffres de dépendance mentale inconsciente. Tu aimes bien être considéré par les occidentaux, ça te procure une certaine satisfaction.

  11. Cher Sadaga Diop, j’avais du respect pour vous (j’en ai toujours, mais…), mais là je suis déçu. Nous avons des valeurs et l’homosexualité est une contre valeur. Il est impensable de vouloir la justifier comme dans certains pays. Défends le port du voile en France et tu resteras un pestiféré pour la vie ! Et pourtant le voile est parfaitement banal dans notre société, très souvent même très bien vue. Dans certains pays, le porter vous interdit une éducation légitime et un travail, enfermant ainsi des personnes dans le refus de leur dignité (l’éducation et le travail). Où sont les organisations des droits de l’homme ? Pourquoi ne dénoncent elles pas cette grave discrimination ? Non ! Elles trouvent toujours des moyens de justifier cette horrible discrimination en évoquant le droit des femmes quand bien même que le droit des femmes de choisir librement « leur orientation vestimentaires » est bafoué. Ainsi fonctionne le monde. Valeur ici, contre valeur ailleurs. Ne prenons pas les valeurs des autres pour en faire des valeurs chez nous alors qu’elles toujours été et restent encore des contre valeurs voire des ignominies dans nos sociétés. Je ne suis pas sûr que nos valeurs soient un jour des valeurs chez les occidentaux. Après la lutte acharnée contre l’excision (lutte idéologique et nullement scientifique, faudrait-il rappeler !), la circoncision commence à être attaquée. Et comme pour l’excision et d’autres valeurs ou traditions africaines, ce sont des africains qui seront les porteurs, les défenseurs de ce combats. Et croyez moi les arguments ne vont pas manquer.
    Donc je dis : attention !!! Monsieur Diop de reprendre consciemment ou non les arguments de ceux qui n’ont jamais respecté nos valeurs et qui veulent nous imposer les leurs. On nous impose depuis des décennies cette cochonnerie et de plus en plus ce sont des africains qui la justifient, sous prétexte de droit, de dignité, de développement des moeurs et des mentalités. Le cheval de Troie fera le reste !
    Vigilance chers amis !

  12. J’espere que la quintescence de lamajorite des opinions suffit pour que ce Sadaga Diop comprenne une bonne fois pour toute que nous africains avons des valeurs culturelles qui sont opposables a cette fureur insensee qui veut que les droits humains soient quell que chose de monolithique dans ce monde. Helas, ce n’est certainement pas le cas comme le soutiennent ces pseudo-intellectuels ,a la remorque de « forces » occultes, sans reperes, perdus dans leurs funestes agenda.

  13. Cinq jeunes femmes ont été arrêtées dans un bar-restaurant dans le quartier de Yoff où, d’après le dossier présenté par la police au procureur de la République, elles ont été prises en flagrant délit d’actes sexuels contre nature. A l’annonce de cette information, on n’a pu s’empêcher d’être habité par l’incrédulité. Ces filles qui fêtaient l’anniversaire de l’une d’elles, devraient être vraiment écervelées pour se livrer à de tels actes en public, assises autour d’une table dans un bar-restaurant, achalandé, comme c’est le cas du Piano Piano.
    On est d’autant plus perplexe que le cas échéant, la foule n’attendrait pas une descente de la police pour leur faire la fête. On sait le sentiment d’homophobie dans notre société tel que les filles seraient lynchées par des clients mêmes du bar. Non, aucun témoin n’a observé de tels actes, mais un policier arrivé sur les lieux tandis que deux de ses collègues attendaient dans une voiture dehors, a lui pu prendre les filles en flagrant délit de fornication entre les plats, les couteaux, les fourchettes et les verres. La police a par la suite allégué être intervenue sur la base d’une dénonciation anonyme. Il est difficile de croire à la version servie par la police, d’autant qu’il ressort de témoignages faits dans les médias par Mbaye Niang, le tenancier du bar-restaurant, que le policier en question avait eu une altercation avec une des filles avant de décider de l’embarquer avec ses copines. Il dira apprendre, médusé, le lendemain à travers les médias, l’accusation «d’actes sexuels contre nature».
    Il faut oser le dire, cette affaire est cousue de fil blanc et les «aveux» des filles, publiés à longueur de colonnes de journaux font encore douter. Dans quelles conditions de tels aveux ont pu être recueillis ? Tout compte fait, ces filles sont jetées en pâture pour un délit qu’elles n’ont certainement pas commis. Qui ne se rappelle pas de la sulfureuse affaire Gouddi Town avec la danseuse Ndèye Guèye et ses copines ?
    Au journal Le Quotidien, nous avons de bonnes raisons d’être sceptiques dans cette nouvelle affaire. En effet, quelques jours auparavant, nous avions été alertés par des habitués des lieux, excédés par des pratiques de racket du fait de policiers dans ce même bar Piano Piano. Un journaliste avait eu à faire une planque sur les lieux pendant quelques jours sans cependant avoir pu prendre les policiers en «flagrant délit». Nos interlocuteurs affirmaient que le journaliste levait la planque trop tôt.
    Cette situation de mauvais comportement de policiers est on ne peut plus courante. Un haut fonctionnaire des impôts a eu à m’interpeller, courant août dernier, sur la nécessité de lancer une alerte sur des pratiques inacceptables de policiers à l’endroit des citoyens. Il avait fait l’objet d’un contrôle tatillon. Le policier cherchait à le racketter et devant son refus, il a été insulté. Cet inspecteur principal des Impôts et domaines s’était bien gardé d’empoigner le policier, de crainte d’être accusé d’outrage à agent de la force publique dans l’exercice de ses fonctions. Pour lui, le problème était plus les policiers que les citoyens. Quand il me contait cet incident, je venais moi-même d’être victime d’une situation similaire. C’était à hauteur du Pont Sénégal 92 de la Patte d’Oie. Pour enjamber ledit pont en venant de l’autoroute, l’automobiliste doit contourner le rond point du côté des Parcelles assainies. Ce jour là, il y avait à ce niveau un gros embouteillage et le policier qui régulait la circulation a estimé devoir ouvrir une brèche pour aider une de ses connaissances à sortir de ce guêpier. Etant juste derrière cet automobiliste, j’ai voulu profiter de cette faveur. Le policer se mit en travers de mon passage et me réclama les pièces de la voiture. J’ai obtempéré. Il me demanda de le suivre à son véhicule pour négocier. J’ai refusé en lui disant de me verbaliser purement et simplement pour l’infraction que j’aurais commise. Se sentant offensé, il me balança à la figure les pièces du véhicule. Je les ramassai sans broncher, évitant de passer pour quelqu’un qui veut «faire le malin» comme le policier me l’a dit, ou tout simplement d’être poursuivi pour outrage. J’avais décidé de faire le dos rond car je n’avais pas manqué de considérer que le contexte pouvait être à l’origine du comportement de ce policier. C’était au moment où Le Quotidien venait de révéler un scandale de graves accusations de trafic de drogue au sein de la haute hiérarchie de la police. Des amis m’avaient mis en garde contre des coups tordus que prépareraient certains milieux de la police.
    Seulement, je suis loin d‘être seul dans la mésaventure. Un autre ami m’a raconté avoir été arrêté dans la circulation à hauteur du Bloc des Madeleines par un policier. Il pensait avoir affaire à un contrôle routier, mais le policier lui proposait le plus naturellement du monde de lui vendre une voiture garée sur le bas côté de la route. Quid de ce policier de Mbour accusé par de nombreuses personnes d’extorsion de fonds et de trafic de drogue ? Quand Le Quotidien s’est fait l’écho de telles accusations circonstanciées, le policier ne trouva rien de mieux à faire que d’abreuver notre consœur Ngoudji Dieng d’insultes et de menaces.
    Il y a également l’histoire que nous relatons dans ces mêmes colonnes, où des jeunes de Pikine se sont révoltés contre le comportement de la Police dans leur quartier, et ont violemment riposté aux exactions dont ils faisaient l’objet, de la part de ces éléments, censés maintenir l’ordre et la sécurité. C’est dire qu’un certain mauvais comportement de la part des policiers commence déjà à pousser certains citoyens à ne plus respecter les représentants de l’Ordre. Quelles pourraient en être les conséquences dans l’avenir ? Déjà, nous écrivions dans une chronique en date du 29 juillet 2013 : «On ne le dira jamais assez, la réforme de la Police nationale s’impose en priorité, suite au scandale sur l’existence de réseaux liés au trafic international de drogue au sein de la police et qui impliquerait des sommités de la hiérarchie policière. Il s’avère nécessaire de mettre notamment en place une prévôté, avec des moyens d’action suffisants, qui descendra sur le terrain pour traquer les flics ripoux et leur appliquer des sanctions rigoureuses. Il s’agira de donner le la aux ripoux et aux fripouilles. Aussi, devrait-on rendre plus sélectif le recrutement pour l’accès aux corps de la Police nationale».
    [email protected]
    Madiambal Diagne

    Je suis très heureux de constater, à travers l’article ci-dessus de notre ami Madiambal Diagne que notyre pays regorge de gens courageux et intellectuellement honnêtes pour se prononcer en leur âmes et conscience, quelles que puissent être la virulence d’éventuelles attaques qu’ils pourraient subir ! Je ne serais pas surpris d’ailleurs que mon ami et frère Mamadou Oumar N’diaye, égal à lui-même, ait la même position pour réhabiliter ces pauvres filles qui sont nos sœurs, quoi qu’elles fassent!

  14. C’est par la tête que pourrissent les poissons.
    Le poisson Sénégal ne fait pas exeption du fait de la pourriture manifeste de la classe dirigeante du pays.
    Et aujourd’hui, le Sénégal est arrivé à un degré alarmant de pourriture. De cette malheureuse situation découle une insécurité permanente pour tout un chacun.
    Et Ceci n’est qu’un début, un lancement !!!
    L’horrible film catastrophe ira crescendo si rien n’est fait.
    Ainsi,par quelque bout que l’on prenne le problème, le Sénégal ne fera pas sans une révolte générale et généralisée du Peuple pour extirper radicalement sans faiblesse aucune, cette pourriture à la tête du pays …

  15. Heureusement qu’il y a encore des hommes dans ce pays.
    Bande d’hypocrites. A vouloir nous croire que le Sénegal est un pays de « dioulites », à tous ces commentateurs, exeptés,Sadaga Diop et Mandiambal Diagne vous êtes tous des fumiers. Toujours pret à aboyer, et à donner des leçons. J’ai mal quand je vois certains commentaires, ceux qui se font passer pour des mollahs et donneurs de leçons, en realité de vrais pervers. Un coucou à mon voisin de palier qui est le premier à la mosquée, le chapelet dans la main 24sur 24, avec sa barbe de talibant: j’ai été surpris d’entendre son fils de 6ans dire au mien du même age que tous les soirs « sama papeu dey sétane film say say si télé excaf » , devant dieu je n’en revenais pas. j’ai appelé le petit en lui posant la question à savoir est ce qu’il dors dans la chambre de ses parents, il a repondu par l’affirmative. Voilà quelqu’un que je prenais pour un monsieur pieux, nékétéyoo, ce barbu est un abonné de « boul khol….Quel pervers , et ce genre d’individu qui pollue les commentaires sur ce site, que dieu vous maudissent…
    Pour revenir à piano piano , cette une histoire montée de toute piece par des voyous avec tenue de la police et rien d’autre. Voir mon commentaire ci dessous… »la police peut tout se permettre »

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here