NETTALI.NET – Si Abdoulaye Wade veut faire de son fils un candidat à la présidentielle de 2012, il trouvera sur son chemin Idrissa Seck. Les jeunes partisans du maire de Thiès l’ont fait savoir, vendredi, au cours d’une rencontre tenue dans la capitale du rail. Pour le mouvement Jeunesse autour d’Idrissa Seck, le patron du Parti démocratique sénégalais (Pds) veut enterrer leur leader, mais ce dernier ne se laissera pas faire.

Après avoir scellé ses retrouvailles avec le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds), Idrissa Seck s’est enfermé dans un silence total. En dehors de quelques petites apparitions notamment lors de rencontre des instances du Pds, le maire de Thiès n’a plus fait signe de vie. Pendant ce temps, les partisans de son « rival » Karim Wade se font entendre, même dans son fief de Thiès.

Mais pour les partisans du maire de Thiès regroupés au sein du mouvement Jeunesse autour d’Idrissa Seck, tout ceci n’est qu’une stratégie d’Abdoulaye Wade qui voudrait « tuer politiquement leur leader ». Mais ils avertissent qu’Idrissa Seck ne se laissera pas faire.

« Si la candidature de Karim Wade passe, comme le soutiennent certains de ses partisans, alors il faudra s’attendre à faire également avec celle de Idrissa Seck », a averti, vendredi à Thiès, Ibrahima Lô, responsable du mouvement Jeunesse autour d’Idrissa Seck (Jadis). Selon lui, Idrissa Seck se donne jusqu’en 2011 pour annoncer sa candidature. « Si jamais Wade tente d’imposer son fils », a-t-il précisé.

Parce que, de l’avis des partisans d’Idrissa Seck, la gestion du Pds doit se faire ailleurs que dans la seule sphère familiale des Wade. Justement, parlant par exemple de la « Génération du concret » de Karim, Ibrahima Lô pense que « Wade n’aurait jamais dû permettre la création d’un tel mouvement ». Selon lui, le patron du Pds aurait mieux fait de permettre l’existence de courants au sein de sa formation politique.

Ce qui lui faire dire qu’avec la « Génération du concret », « Wade a, lui-même, participé au démantèlement du Pds qui est en lambeaux à cause des sacrifices qu’il a consentis pour le seul profit de son fils qui n’arrive même pas à gagner un bureau dans son centre de vote ». Suffisant alors pour qu’Ibrahima Lô décrète que Karim Wade ne saurait avoir la prétention de se porter candidat à une présidentielle.

Interrogé sur le retard noté dans la concrétisation des retrouvailles entre Wade et Idrissa Seck, Ibrahima Lô ne cherche pas midi à quatorze heures pour dire que « c’est du bluff ». A l’en croire, « c’est Wade qui doit être cohérent en intégrant Idrissa Seck dans le dispositif gouvernemental ». Ce qui n’est pas encore le cas. Et le leader de Jadis d’en déduire : « Wade veut tuer Idrissa Seck de façon latente et nous ne l’accepterons pas ». Avant d’avertir : « On se donne jusqu’en 2011. Et si Karim se présente, il y aura une multiplicité de candidatures ». Autrement dit, Idrissa Seck sera candidat à la succession de Wade.

– Par Nettali –

6 Commentaires

  1. idy est politiquement périmé. c’est le zombie de abdoulaye wade. même en quittant le parti il ne verra que du feu. il a perdu entièrement la confiance des sénégalais. il ne peut ni rester dans le pds, ni rejoindre bennoo, ni aller lui seul. sa carrière politique est vaine maintenant…

  2. Idrissa est l’espoir et l’avenir n’en depalise a ses detracteurs. L’homme politique Senegalais le plus combattu est toujours la, debout et pret a subir les epreuves qui se dresseront sur le chemin du Palais. Nul ne peut atteindre l’aube sana passer par le chemin de la nuit.
    Courage Next president. Vous serez eprouves a tous les niveaux avant de meriter de nous diriger. Mais nous savons que vous etes preparer a cela.

  3. oui il p etr president mais ki la reponse j l ai c le presiden des traitr comm la majeur parti des thiesois j n dis pas tous les thiesois idy et un fau type il n crois a rien sache k les senegalais sont tres conscients j crois k idy n doit etr meme pas un chef de quartier

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here