XALIMANEWS- La triste vague de décès intrigue. En effet, depuis quelques semaines, il est noté une succession de décès de grandes figures de ce pays. Alioune Tine a, pour sa part, donné son explication sur ce triste fait.

«Cette série noire avec le décès de Moustapha Sourang, doit dire quelque chose sur les défaillances de santé que devaient cacher pudiquement les évacuations sanitaires en Europe. Effet pangolin et fermeture des frontières créent une curieuse démocratisation devant la santé et la mort», a-t-il publié sur Twitter.

Il a, cependant, tenu à rendre un vibrant hommage à Mansour Kama, qui  s’est éteint la semaine dernière: «Décidémment, c’est la série noire, tout se passe comme si c’est le tour de la génération des années 40/50 de répondre à l’appel. Mansour Kama était parmi les grands patriotes du patronat sénégalais.»

Igfm

1 Commentaire

  1. Une constations s’impose entre autres spéculations Cette série noire de morts intervient après le mois de jeun/Ramadan.Sans aucun doute, il y aurait ici une relation possible et très probable de cause à effet Les gens malades et en traitement de maladies de longues durée (diabète, hypertension,etc) ou faibles, vulnérables ne DOIVENT PAS JEÛNER Cherchons les raisons probables dans le rationnel

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here