Le vétérinaire ne donnait qu’un mois à son chien, atteint du cancer, avant de mourir. Mais le Golden retriever de David MacNeil, un Américain, a survécu. Ce dernier a alors décidé d’acheter un spot publicitaire de 6 millions de dollars lors du Super Bowl pour remercier l’équipe médicale.

Afin d’inciter les téléspectateurs à faire un don à l’hôpital vétérinaire de l’Université du Wisconsin, l’homme, qui est aussi propriétaire d’une entreprise à succès, a acheté ce coûteux spot télévisuel qui sera diffusé durant la finale du championnat de football américain, dans la nuit de dimanche à lundi, a rapporté NBCNews.com

Il faut dire que la survie de l’animal, âgé de 7 ans et nommé Scout, tient du miracle. Après un malaise en juillet dernier, David MacNeill avait emmené le chien chez le vétérinaire. Ce dernier lui avait diagnostiqué un cancer et donné 1% de chance de survie. Il avait même proposé l’euthanasie pour abréger les souffrances de Scout. 

DES RECHERCHES QUI PEUVENT BÉNÉFICIER AUX HUMAINS 

Ne pouvant se résoudre à perdre leur fidèle compagnon, la famille MacNeil avait sollicité un deuxième avis auprès de l’hôpital de l’Université du Wisconsin. L’équipe médicale avait alors prescrit un traitement agressif : chimiothérapie, immunothérapie et radiothérapie.

Une idée qui s’était avéré salvatrice, puisque quelques semaines après, la tumeur avait déjà rétréci de 75 %. Elle a désormais presque disparu et le Golden retriever ne reçoit plus qu’une chimiothérapie par voie orale afin de lutter contre les petites tumeurs sur ses poumons.

Touché par le geste du maître de Scout, Mark Marel, le doyen de l’université, a déclaré à WMTV, une chaîne de télévision américaine, que ce «cadeau» était positif pour la médecine vétérinaire dans son ensemble et pour la recherche sur le cancer, qui peut d’ailleurs également bénéficier aux humains.

«Une grande partie de ce qui est connu dans le monde aujourd’hui sur la meilleure façon de diagnostiquer et de traiter des maladies dévastatrices telles que le cancer provient de la médecine vétérinaire», a conclu le doyen.

Source : Cnews.fr

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here