XALIMANEWS- Alassane Nd. qui s’est présenté comme un agent de police de la 43ème promotion en service à la Direction de l’automatisation du fichier (Daf) a été épinglé ce, grâce à une plainte déposée par sa femme pour violence conjugale.

Fatiguée des bastonnades, la jeune femme en début de grossesse, a décidé de saisir le commissaire de police de Thiaroye, dans la banlieue dakaroise. Convoqué, l’époux « policier » a été auditionné sur procès-verbal.

Devant les enquêteurs, Alassane Nd. cafouille et se montre très confus dans ses réponses aux questions sur son parcours professionnel dans la police. Mais, les policiers doutent du statut de policier de l’homme et lui demandent de quelle promotion de la police il est. Il rétorque être de la 43ème promotion.

Présenté aux agents de ladite promotion affectés au commissariat de Thiaroye, ces derniers disent de ne pas le connaître. Pressé de questions, il craque et passe aux aveux.

Selon le journal « Les Echos » repris par Pressfrik, le mis en cause qui est en réalité un vigile a alors tenté de prendre la fuite au moment où les enquêteurs tentent de le conduire dans la chambre de sûreté pour la mesure de garde à vue. Mais, il a été vite rattrapé. Informée de la vraie identité de leur gendre, les membres de sa belle-famille tombent des nues.
Une perquisition effectuée au domicile du faux policier Alassane Nd. a permis aux enquêteurs de mettre la main sur une impressionnante panoplie d’attributs de la police notamment une arme factice, une paire de menottes, des gallons, des uniformes neuves, des chaussures d’agent de terrain, etc.

Il a été déféré au parquet et placé sous mandat de dépôt.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here